Pour mieux former au numérique, Orthez et Mourenx testent leurs usagers (64)

La communauté de communes de Lacq-Orthez fait partie des premières collectivités à avoir déployé les tests Pix. Ce questionnaire en ligne vise à accompagner la montée en compétences des usagers, de la maîtrise des outils à la connaissance des grands enjeux de la transformation numérique. Modulable, il s’adapte à tous publics.

Depuis une quinzaine d’années, les espaces publics numériques (EPN) de la communauté de communes de Lacq-Orthez (CCLO), le CyberCentre d’Orthez et la Cyber de Mourenx (64), accompagnent les habitants dans l’appropriation des outils informatiques. Avec le temps, les usages ont explosé, le numérique devenant incontournable pour de nombreux actes de la vie quotidienne : travailler, se déplacer, communiquer, remplir des formalités, consommer, se divertir… Autant de domaines qui mobilisent des outils et des compétences numériques spécifiques.

Un partenariat

 « Les utilisateurs du numérique ne sont pas nécessairement conscients de leurs manques. Or, pour proposer un accompagnement adapté, nous avons besoin d’un diagnostic précis », explique Hubert Dessinet, médiateur qui coordonne les deux EPN de la communauté de communes de Lacq-Orthez. « Aussi, quand La Fibre64 a proposé à la collectivité de tester l’outil d’évaluation de compétences numériques Pix avec d’autres structures - Pôle emploi, Greta…-, la CCLO a sauté sur l’occasion », continue Marlène Le Dieu de Ville, vice-présidente de la CCLO, déléguée à l'économie numérique, aux systèmes d'information et à la culture. « Car en plus de déployer la fibre à domicile, la Fibre 64 anime et coordonne la stratégie d’inclusion numérique dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Avec pour objectif de créer un parcours de formation adapté aux besoins de chacun. »

Cinq domaines testés

En pratique, les deux EPN ont utilisé l’outil Pix, un service public créé par l’État pour l’évaluation des compétences numériques (lire encadré). Ses questions à choix multiples portent sur cinq domaines : Information et données, communication et collaboration, création de contenus, sécurité et environnement numérique. Leur particularité est de reposer sur des interfaces neutres : un courriel non lu sera par exemple indiqué en gras dans la boîte de réception sans que l’interface ressemble à un logiciel de messagerie particulier. Tous les tests peuvent être réalisés en ligne, à l’aide d’un simple navigateur internet. Conçus avec 6 niveaux de difficulté, ils s’adressent à tous les publics, du débutant au plus expert.

Sortir de sa zone de confort

Les cinq agents des deux EPN et des agents de la médiathèque ont été les premiers à tester le module Pix, ouvert à tous et gratuit. « Cela nous a permis de nous rendre compte que nous avions, chacun, notre zone de confort et des domaines dans lesquels il fallait que nous progressions », commente Hubert Dessinet. Dans un second temps, une vingtaine d’usagers – l’opération s’est déroulée juste avant le confinement du printemps 2020 – ont été sollicités pour tester la version ABC Pix, prévue notamment pour les EPN, et faire ensuite part de leurs remarques. Ce test simplifié vise à vérifier les compétences de base comme lire un mail, télécharger une pièce jointe ou utiliser un navigateur… des compétences indispensables pour réaliser la plupart des formalités administratives. S’ils ont été un peu déroutés par une interface qui ne ressemblait pas toujours à ce qu’ils avaient l’habitude d’employer, les usagers ont apprécié les tutoriels proposés à l’issue du test. Un module de diagnostic avec seulement 10 questions, ABC Diag, peut également être utile pour orienter les usagers vers des ateliers adaptés.

Suivre la progression

Côté structure de médiation, l’outil Pix Orga permet un suivi individuel. Il permet également d’adapter les questions et modules aux besoins des apprenants. Du fait du contexte sanitaire, l’accompagnement dans la durée n’a cependant pas encore pu être pleinement exploité. L’EPN entend cependant utiliser régulièrement les tests Pix, y compris dans ses sessions d’initiation en groupe. « Nous avons constaté que lorsque la personne ne sait répondre à la question, elle la passe, et qu’elle n’a pas le réflexe de chercher sur internet. Nous allons utiliser ces tests pour faire travailler et progresser les usagers collectivement », conclut le médiateur.

Le groupement d’intérêt public Pix

Pix est à l’origine un projet porté par le ministère de l’éducation nationale qui a souhaité, en 2016, moderniser le brevet informatique et internet ou B2I. Pix est ainsi déployé dans les collèges pour tester le niveau des connaissances numériques des collégiens. Désormais porté par un groupement d’intérêt public à but non lucratif, Pix a pour vocation de contribuer à l’élévation du niveau général de compétence numérique des Français : jeunes, salariés, agents publics, grand public, débutants ou experts… Pix est devenu en 2020 un des outils mobilisés par l’État pour servir sa stratégie de lutte contre l’illectronisme, avec une offre adaptée pour les structures de médiation numérique.  https://pix.fr/mediation-numerique/.

Communauté de communes de Lacq-Orthez (CCLO)

Nombre d'habitants :

53388

Nombre de communes :

61
Hôtel de la communauté de communes de Lacq-Orthez Rond-point des chênes - BP 73
64150 Mourenx

Patrice Laurent

Président

Marlène Le Dieu de Ville

Vice-présidente, déléguée à l'économie numérique, aux systèmes d'information et à la culture

Hubert Dessinet

Médiateur numérique