Localtis

Lutte contre l'exclusion - Premier bilan positif pour l'expérimentation des points conseil budget

Publié le
par
Jean-Noël Escudié / PCA
dans

Social

Grand Est

Ile-de-France

Le 1er mars dernier, pas moins de trois ministres lançaient, à Metz, l'expérimentation des points conseil budget (voir notre article ci-contre du 4 mars 2016). Ces derniers constituent l'une des mesures du volet "lutte contre le surendettement et inclusion bancaire" du plan pluriannuel de lutte contre l'exclusion et pour l'inclusion sociale, adopté en janvier 2013. Après l'échec du fichier national des crédits à la consommation (voir notre article ci-contre du 14 mars 2014), les points conseil budget (PCB) sont en effet apparus comme une alternative dans le cadre de la prévention du surendettement, permettant aux personnes connaissant des difficultés financières, "de bénéficier de conseils, d'une orientation ou le cas échéant d'une médiation avec leurs créanciers".

Quatre régions et soixante PCB

Le second comité de pilotage de l'expérimentation des PCB, le 7 juillet - en présence de Christian Eckert, Ségolène Neuville et Martine Pinville - a été l'occasion de dresser un premier bilan de l'expérimentation des PCB. Ces derniers "sont des lieux ouverts à tous qui permettent à chacun de bénéficier à tout moment de conseils personnalisés, confidentiels et gratuits concernant la gestion de leur budget ou leur situation financière". Ils fonctionnent en liaison avec des plateformes régionales spécialisées dans l'intervention auprès des créanciers, afin de stabiliser durablement la situation des personnes en difficulté.
L'expérimentation se déroule dans quatre régions - Hauts-de-France, Grand Est, Ile-de-France et Occitanie -, à travers l'implantation d'un réseau de 60 PCB. Le bilan constate que "l'échelon local du réseau est opérationnel" et que "les partenariats locaux se développent". Les structures labellisées ont également engagé ou programmé des formations de leurs personnels. Certains PCB observent par ailleurs une diversification progressive de leur public. La plupart d'entre eux ont commencé à utiliser le système d'information commun. Parallèlement aux partenariats locaux, des partenariats avec des entreprises créancières se développent et se structurent au niveau régional et national.

La généralisation des PCB déjà programmée

Le comité de pilotage a également précisé les perspectives de l'expérimentation au second semestre 2016. Ainsi, il est prévu que le réseau communique plus largement auprès de ses relais locaux et du public, "afin de toucher davantage les classes moyennes, dans une logique de prévention". Il devrait également bénéficier de l'implication de réseaux locaux de créanciers, des trésoreries locales et de maisons de services au public.
On notera au passage que l'expérimentation porte davantage sur les modalités de fonctionnement des PCB que sur leur principe, puisque le Premier ministre a déjà annoncé leur généralisation le 14 avril dernier, un mois à peine après le lancement de l'expérimentation, à l'occasion du troisième anniversaire du plan Pauvreté.
 

Haut de page