Dépendance - Prendre en charge une personne âgée : un sentiment d'impuissance

Plus d'un Français sur deux ne se sent pas capable de prendre en charge une personne âgée dépendante et deux sur trois se disent insatisfaits de l'action des pouvoirs publics dans ce domaine, selon un sondage réalisé pour la pour la Fédération hospitalière de France (FHF) par TNS Sofres.
Selon cette enquête présenté ce lundi 16 mai, 55% des Français affirment en effet se sentir dans l'incapacité, tant personnelle que financière, de prendre en charge une personne âgée dépendante de leur entourage, en perte d'autonomie physique ou psychique. 28% des personnes interrogées se disent même "totalement démunies" devant une telle éventualité. Et ce, en sachant que plus d'une personne interrogée sur trois (36%) sait de quoi elle parle, déclarant avoir dans son entourage proche une personne âgée dépendante.
Sur le plan financier, 42% des répondants se disent incapables de s'acquitter du coût mensuel moyen de 2.200 euros pour un hébergement en maison de retraite si un de leurs parents devait avoir recours à cette solution. Seuls 14% des parents des interviewés pourraient payer eux mêmes leur séjour en maison de retraite, 29% seraient contraints de vendre une partie ou la totalité de leur patrimoine, et 10% se feraient financer par leurs enfants. Au total, seuls 43% pourraient payer eux-mêmes la maison de retraite, 53% si leurs enfants les aidaient financièrement.
Des réponses qui, déclare la FHF, "rendent encore plus criants la nécessité urgente d'une mise en place de moyens adaptés et d'actions concrètes, afin par exemple de régler la question du reste à charge trop élevé pour les résidents en maisons de retraite et leur famille, mais aussi de proposer des solutions en établissements et à domicile pour mieux couvrir les besoins des personnes âgées en perte d'autonomie."
Une large majorité (67%) des sondés juge qu'"à l'heure actuelle la prise en compte des personnes âgées par les pouvoirs publics n'est pas satisfaisante". Ce sentiment d'insatisfaction, qui augmentait d'année en année depuis que ce baromètre a été lancé en 2003, est toutefois en léger recul de quatre points cette année, revenant au même niveau que celui constaté en 2007 – une stabilisation sans doute à mettre au crédit, estime la FHF, du lancement du débat national sur la dépendance.
Ce sentiment de déficit de politique publique "est probablement alimenté par le manque d'information perçu sur l'accompagnement des personnes âgées en fin de vie", poursuit la fédération, relevant que les deux tiers de la population se dit mal informé sur le sujet.
Enfin, l'enquête confirme que l'image des maisons de retraite reste négative : 52% des personnes interrogées disent en avoir une mauvaise opinion, contre 39% d'un avis contraire. En sachant que ces chiffres sont aussi négatifs lorsque l'on ne regarde que les personnes déclarant avoir une personne dépendante dans leur entourage propre – autrement dit, relève la FHF, "l'expérience de la dépendance dans son environnement de proximité n'a plus
d'impact positif sur l'image des maisons de retraite", cette mauvaise image "n'est
pas un fantasme mais s'apparente plutôt à un constat par l'expérience de carences graves". En notant que les premières solutions mises en avant par les répondants passent par des "moyens supplémentaires en personnels qualifiés".
Ce sondage, présenté à l'occasion du à l'occasion du salon Geront Expo – Handicap Expo qui se déroule du 17 au 19 mai à la porte de Versailles, a été réalisé les 28 et 29 mars auprès d'un échantillon de 1000 personnes majeures, interrogées en face à face à leur domicile (méthode des quotas).

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle