Localtis

Près des trois quarts des agents publics ont bien vécu la crise sanitaire

Près des trois quarts des agents publics ont bien vécu la crise sanitaire (73 %) et se sont sentis utiles (72 %) durant cette période, mais seulement deux sur cinq (41 %) pensent que le "fonctionnement de la fonction publique" va s'améliorer après cette période. C'est ce qui ressort d'un sondage BVA-Casden auprès d'un millier de fonctionnaires.  

Durant la période de confinement, plus des trois quarts des fonctionnaires ont continué à travailler, dont une majorité en télétravail (42 %), indique cette enquête (voir ci-dessous) menée par internet du 14 au 18 mai auprès d'un échantillon représentatif des fonctionnaires. Parmi les agents territoriaux, la proportion des agents ayant travaillé à distance est un peu plus faible (39 %), les autres agents se répartissant entre la présence sur le lieu de travail (29 %) et l'arrêt de travail (autorisation spéciale d'absence, arrêt pour garde d'enfant, congé maladie, etc.) pour 30 %.
Parmi les fonctionnaires ayant télétravaillé pendant la crise, 64 % ont trouvé que cette expérience a été plutôt facile à mettre en œuvre. Mais cette moyenne cache une certaine diversité parmi les répondants : ce sentiment est partagé par les trois quarts des agents des catégories B (74 %) et C (75 %) concernés, contre seulement 55 % par les cadres. On notera aussi que la fonction publique territoriale, composée aux trois quarts d'agents de catégorie C, se singularise par un taux élevé de réponses positives à la question (75 %). Dans les collectivités, une proportion quasi identique de fonctionnaires (73 %) jugent que cette expérience de télétravail a été enrichissante.
Un peu plus du quart (26 %) des fonctionnaires ont le sentiment d'avoir été "en première ligne" dans la lutte contre le coronavirus. Là encore, il s'agit bien sûr d'une moyenne : sans surprise, ce taux grimpe à 56% chez les agents des hôpitaux et retombe à 22% chez les agents territoriaux et 19% chez ceux de l'État. Parmi les fonctionnaires qui ont continué à se rendre sur leur lieu de travail, les conditions n'ont pas été toujours optimales : 66% répondent qu'ils ont manqué au moins une fois de protection (masques, visières, etc.).
65% des fonctionnaires jugent que les conditions de travail dans leur ensemble ne vont pas s'améliorer après la crise. Mais, s'exprimant sur leur avenir, 55% d'entre eux pensent que leur image va être meilleure auprès des Français.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page