Rapport de l'Éducation nationale sur l'orientation : les régions vent debout

C'est avec "stupéfaction" que Régions de France a pris connaissance du récent rapport de l'inspection générale de l'Éducation, du Sport et de la Recherche (IGESR) consacré à l'orientation (lire notre article du 25 octobre). Dans un courrier du 27 octobre adressé au Premier ministre, Carole Delga, sa présidente, et François Bonneau, le président de sa commission éducation-orientation-formation-emploi, déplorent que le document de 242 pages publié le 22 octobre dernier "mentionne à peine la compétence des régions" en matière d'orientation, pourtant reconnue par la loi.

Visiblement agacés par les impasses de l'IGESR sur le rôle des régions, les auteurs du courrier rappellent que l'orientation est "aujourd'hui une responsabilité partagée" et que "les régions ne sont pas les prestataires d'une politique verticale décidée au sommet de l'État".

Les signataires regrettent par ailleurs que l'interaction avec le monde économique que permet la nouvelle compétence des régions [soit] passée sous silence". Selon eux, "il est fondamental que les jeunes, dès le collège, puissent être familiarisés avec les enjeux du monde professionnel qu'ils rejoindront en tant qu'adultes", et ajoutent que "les régions sont idéalement placées à l'interface entre le monde de l'éducation et celui de l'entreprise".

Régions de France demande donc à Jean Castex de lancer "un message fort" pour appuyer la mission des conseils régionaux "auprès des élus et de tous les membres des communautés éducatives, en premier lieu les enseignants".

Dans son rapport, l'IGESR mettait en exergue le caractère souvent illisible de l'information aux élèves, en raison notamment de l'enchevêtrement de nombreux acteurs. Et ses préconisations occultaient complètement le rôle des régions, cheffes de file des politiques territoriales en matière d'orientation.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle