Reconquête des friches franciliennes : les premiers lauréats de l'AMI lancé par la région dévoilés

Pour la première session de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) lancé dans le cadre de son plan pour la reconquête des friches, le conseil régional d'Île-de-France a retenu 17 projets, représentant près de 400 hectares à requalifier. Huit projets bénéficient d'ores et déjà d'une aide financière de la région pour un financement global de plus d'1 million d'euros.

La région Île-de-France a dévoilé ce 2 juillet les premiers lauréats de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) lancé en début d'année à destination des collectivités territoriales, dans le cadre de son plan pour la reconquête des friches. À l'issue de cette première session, 17 projets, représentant près de 400 hectares à requalifier, ont été retenus. Les porteurs de projets sont des communes, des EPCI et des établissements publics territoriaux (EPT) et les subventions régionales proposées varient entre 27.000 et 200.000 euros selon les projets.

Trois objectifs

Ces projets s'inscrivent dans les trois objectifs du plan. Le premier vise à "pérenniser ou renouveler des espaces naturels pour recréer un cadre de vie agréable". Dans cette optique, la région va par exemple financer à hauteur de 200.000 euros un projet porté par la ville d'Aubervilliers et l'EPT Plaine Commune (93), pour enclencher la phase opérationnelle de la ZAC Port Chemin vert. Sur ce territoire qui manque d'espaces verts, il s'agit de transformer une friche industrielle de 5 hectares, composée de casses automobiles et d'espaces résidentiels vétustes et dégradés, pour aménager un espace naturel urbain et proposer une nouvelle offre de logements dans un cadre végétalisé.
Autre objectif de l'AMI : le renouvellement de l'espace urbain dans une trajectoire de "zéro artificialisation nette". La ville de Champagne-sur-Seine (77) a été sélectionnée pour un projet mobilisant le foncier d'un ancien lycée fermé en 2013. La reconversion du site, qui doit permettre de redynamiser le centre-ville pour y développer à terme des logements et des commerces sans bétonisation, sera accompagnée par la région à hauteur de 60.000 euros.
Troisième axe de l'AMI : remettre en culture des friches agricoles. C'est ce que compte faire la ville de Chambourcy (78) en redonnant à une friche de 35 hectares sa vocation agricole (remise en état des sols, aménagement des parcelles pour les rendre propices à l'exploitation, etc.). Le projet, qui doit permettre de développer une production bio, d'expérimenter des techniques agricoles innovantes comme la permaculture et de développer un réseau de circuit court avec les cantines scolaires, par exemple, va bénéficier d'un soutien de 200.000 euros de la part de la région.

Subvention régionale déjà accordée à huit projets

Au total, huit projets bénéficient d'ores et déjà d'une aide financière de la région pour un financement global de plus d'1 million d'euros. Outre les projets déjà cités, la commission permanente du 1er juillet a voté une subvention régionale de 200.000 euros à la communauté de communes du pays de Montereau (77) pour dépolluer et remettre en état la friche industrielle "Film Argent" à Montereau-Fault-Yonne ; 27.000 euros sont allés à la communauté de communes du Pays de Nemours (77) pour la reconversion d'une ancienne halle industrielle à Bagneaux-sur-Loing ; 200.000 euros sont destinés à la commune d'Épinay-sur-Seine (93) pour la réalisation d'une opération urbaine  centrée sur les thèmes de la culture et de la nature sur un ancien site industriel ; 200.000 euros vont à la commune de Mennecy (91) pour développer un projet paysager sur d'anciens terrains agricoles et 30.000 euros à l'EPT Boucle-Nord-de-Seine (95) afin de redynamiser la plaine d'Argenteuil en y pérennisant l'activité agricole existante et en y installant de nouveaux agriculteurs.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle