Localtis

Record de fréquentation en 2019 pour les cars Macron, avant la crise sanitaire

Selon l'Autorité de régulation des transports, les opérateurs des services librement organisés (SLO) d’autocars dits "cars Macron" avaient transporté au quatrième trimestre 2019 entre 2,5 et 3 millions de passagers contre 2,1 millions au cours de la même période de 2018. Cette forte hausse de fréquentation, due pour une large part aux mouvements sociaux dans le secteur ferroviaire, leur a permis d'atteindre le niveau record de 10 millions de passagers transportés en 2019. Mais la crise sanitaire actuelle et la mise à l’arrêt temporaire de ces services pourraient remettre en cause la progression continue observée depuis l’ouverture à la concurrence du transport routier interurbain de voyageurs.

"Le marché national de transport routier de voyageurs librement organisé a bénéficié lors du quatrième trimestre 2019 de l’impact des mouvements sociaux observés dans le secteur ferroviaire au mois de décembre 2019", souligne l'Autorité de régulation des transports (ex-Arafer) dans son dernier bilan publié ce 29 mai. La fréquentation des services librement organisés (SLO) d’autocars dits "cars Macron" a ainsi fortement progressé au quatrième trimestre 2019. Entre 2,5 et 3 millions de passagers ont été transportés par ces services, contre 2,1 millions au cours de la même période de 2018, conduisant à une hausse du taux d’occupation du fait d’une augmentation plus modérée de l’offre sur un an, relève l'Autorité. La recette par passager est aussi en hausse et atteint un niveau record de 5,3 euros aux 100 km. Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre augmente ainsi fortement, plus de 90% de cette hausse s’expliquant par les recettes du mois de décembre 2019.

Rééquilibrage entre deux opérateurs d'envergure nationale

Ce nouveau bilan fait aussi état d'un rééquilibrage entre les deux opérateurs d'envergure nationale, BlaBlaBus et FlixBus. "Plusieurs indicateurs montrent que les caractéristiques de leur offre tendent à se rapprocher", observe l'Autorité de régulation des transports. Avec 840 départs quotidiens, la fréquence des trajets proposés en autocar SLO progresse de 10% par rapport à l’année précédente et se situe à un niveau record pour un quatrième trimestre.
Sur un an, BlaBlaBus a augmenté le nombre de départs quotidiens de 31% tandis que FlixBus l’a baissé de 2%. Ainsi, au quatrième trimestre 2019, 46% des départs étaient opérés par BlaBlaBus et 54% par FlixBus. "Les volumes d’activité exprimés en autocars.kilomètres et en sièges.kilomètres sont en hausse par rapport au quatrième trimestre 2018 (respectivement +5% et +6%) traduisant le renforcement modéré de l’offre durant les grèves dans le secteur ferroviaire au mois de décembre 2019", souligne encore le bilan.

260 villes desservies

Alors qu’au trimestre précédent, le nombre de villes desservies était particulièrement élevé et que le nombre de liaisons opérées atteignait un niveau record, la densité du réseau des autocars SLO suit la tendance saisonnière et se rétracte au quatrième trimestre pour atteindre un niveau comparable à l’année précédente (260 villes desservies par 1.769 liaisons), poursuit-il. "La densité du réseau BlaBlaBus se rétracte relativement moins que celle du réseau FlixBus, si bien que la densité des deux réseaux se rapproche, constate-t-il. La part de FlixBus parmi le nombre total de liaisons desservies baisse ainsi pour atteindre 63 % alors que celle de BlaBlaBus progresse à 45%."
Huit opérateurs locaux étaient aussi actifs au quatrième trimestre 2019. Mais en dépit d’une hausse de la densité de leurs réseaux, ces opérateurs ont affiché une fréquence des trajets et une fréquentation en forte baisse par rapport à leur niveau du quatrième trimestre 2018, note l'Autorité.

Coup d'arrêt du fait de la crise sanitaire

Si les chiffres du quatrième trimestre ont permis aux cars Macron d'atteindre le niveau record de plus de 10 millions de passagers transportés en 2019, l’épidémie de Covid-19 en 2020 et la mise à l’arrêt temporaire des transports routiers de voyageurs pourraient remettre en cause cette progression continue depuis l’ouverture à la concurrence du transport routier interurbain de voyageurs, prévient-elle. L'Autorité effectuera cette analyse dans la prochaine étude semestrielle du secteur.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page