Relance : le nouveau fonds de soutien aux projets industriels entre en service

Le nouveau fonds de 400 millions d’euros pour soutenir les projets des Territoires d’industrie, prévu dans le plan de relance, est ouvert à compter du 4 septembre. Une première tranche de 150 millions d’euros est prévue pour 2020. Parallèlement, la Banque des Territoires porte sa contribution aux Territoires d’industrie de 500 à 1,05 milliard d’euros.

Très attendu sur le terrain des "relocalisations" brandies depuis plusieurs mois, le gouvernement ne veut – ne peut – pas attendre. Dès le lendemain de la présentation du plan de relance, la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, et la ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Ranacher, ont lancé, vendredi 4 septembre, le nouveau fonds de soutien aux projets des 148 Territoires d’industrie doté de 400 millions d’euros d’ici à 2022. Plutôt que de relocalisation, il est pour le moment surtout question de "localisation", c’est-à-dire de "produire en France". Un "enjeu vital" pour combattre les fractures territoriales, estiment les deux ministres, indiquant, dans un communiqué, que "pour un emploi industriel créé, ce sont ainsi 4 à 5 emplois induits dans d’autres secteurs : commerce, artisanat, services industriels, services à la personne, etc.". Le fonds dit "de soutien aux investissements industriels dans les territoires" est ouvert avec une première tranche de 150 millions d’euros de subventions à consommer d’ici la fin de l’année.

Concrètement, préfet de région et président de conseil régional vont copiloter des "revues régionales d’accélération des projets" afin d’"identifier les projets industriels matures qui font sens pour le territoire" et coordonner les moyens. Une plateforme est mise en service dès ce vendredi pour déposer les projets. Les dossiers seront instruits par Bpifrance.

À côté de ce nouveau fonds, la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) sera "mobilisée pour des projets portés par les collectivités en faveur de l’industrie (reconquête de friches, foncier industriel, projets de formation, etc.", précise le communiqué, de même que les crédits d’ingénierie de l’Agence nationale de la cohésion des territoire (ANCT).

Parallèlement, le gouvernement annonce que la Banque des Territoires porte sa contribution au programme Territoires d'industrie de 500 millions à 1,05 milliard d’euros, avec deux priorités : "l’investissement dans l’aménagement et l’immobilier industriel dans une logique de transition écologique et énergétique" et "le soutien en ingénierie des collectivités locales pour accélérer la mise en œuvre des projets des territoires".

Le fonds de soutien de 400 millions d'euros fait partie des deux mesures annoncées jeudi par le gouvernement au rang de la relance industrielle et des relocalisations. Il est également question d'une enveloppe de 600 millions d'euros pour sécuriser les approvisionnements et relocaliser des activités dans des activités jugées stratégiques comme la santé, la 5G ou l'agroalimentaire.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle