Rencontre avec Joris Ben Safi, directeur de notre nouvelle implantation en Polynésie française

La Banque des Territoires a inauguré début juillet une nouvelle implantation à Papeete, en Polynésie française. L’occasion pour nous de vous présenter Joris Ben Safi, le directeur de cette toute nouvelle implantation au service des Polynésiens et de leurs projets !

 

 

 

Joris Ben Safi

Directeur de l'implantation de Papeete de la Banque des Territoires


 

Qu’est-ce qui a motivé la Banque des Territoires à s’installer à Papeete ?

L’ouverture de cette nouvelle implantation est une réponse claire au souhait assez ancien des acteurs polynésiens, élus  représentant de l’Etat comme acteurs économiques, d’une présence physique de la Banque des Territoires sur leur territoire. En effet, nous avons partagé le constat qu’il était difficile pour la Banque des Territoires de répondre utilement à distance aux demandes et, pour les acteurs du territoire, de comprendre notre rôle, nos actions et nos moyens d’interventions.

Par ailleurs, l’impact de la crise sanitaire a été fort en Polynésie française et se voit accentué par la configuration géographique de ce territoire. Il nous paraît donc essentiel d’être aux côtés des acteurs locaux pour accompagner, dans le cadre du Plan de Relance, les projets du territoire et la reprise de l’activité économique.

Enfin l’ouverture de cette 37e implantation manifeste, après la confortation d’une implantation à Mayotte, la volonté de la Banque des Territoires de soutenir le développement territorial des territoires ultra-marins, notamment en accompagnant les enjeux de transition énergétique et écologique, de résilience face aux crises et d’adaptation des modèles économiques.

L’ouverture de cette nouvelle implantation est une réponse claire au souhait assez ancien des acteurs polynésiens d’une présence physique de la Banque des Territoires sur leur territoire.

Quels sont les axes de développement prioritaires de la Banque des Territoires en Polynésie française ?

A l’occasion des échanges réalisés avec les acteurs du territoire et au regard des priorités mises notamment en avant par le Gouvernement de la Polynésie française dans sa stratégie de relance, on relève de fortes synergies avec la stratégie déployée par la Banque des Territoires et les axes nationaux du plan de relance.

En effet, compte tenu du poids de ce secteur dans l’économie et de la période actuelle, le tourisme est une priorité forte pour laquelle nous nous mobilisons. Le deuxième axe qui se dessine et qui est essentiel est celui de la transition écologique et énergétique qui inclut des enjeux majeurs comme la promotion des énergies renouvelables, le développement de mobilités responsables ainsi que la gestion de l’eau et la valorisation des déchets. Autre axe important identifié, la promotion du numérique, tant dans les usages que dans le déploiement des infrastructures, sur un territoire isolé et archipélagique. Enfin, un quatrième axe tourne autour de la thématique de la santé, notamment sur les sujets d’infrastructures et de réflexion sur l’e-santé.

De plus, l’appui au renouvellement et à la réalisation des grandes infrastructures de transports ou éducatives, l’accompagnement de projets immobiliers structurants sont aussi au cœur de nos priorités. Enfin, bien entendu, le secteur de l’habitat au sens large (logement, politique de la ville, valorisation du foncier) est un domaine pour lequel la Banque des Territoires peut également déployer toute son expertise et ses financements.

En fait, cette implantation se veut être un outil supplémentaire au service des polynésiens et de leurs projets polynésiens. La Banque des Territoires est présente, en complémentarité des acteurs existants, notamment les banques de la place comme l’AFD, pour les accompagner à fortifier le cadre économique de la Polynésie française d’aujourd’hui et de demain.

Cette implantation se veut être un outil supplémentaire au service des polynésiens et de leurs projets polynésiens. La Banque des Territoires est présente, en complémentarité des acteurs existants pour les accompagner à fortifier le cadre économique de la Polynésie française d’aujourd’hui et de demain.

En tant que directeur de cette nouvelle implantation, comment abordez-vous ce nouveau défi ?

En Polynésie française, le principal défi sera de faire connaître la Banque des Territoires, son statut d’institution financière publique au service des territoires, ses missions d’intérêt général et sa doctrine d’intervention qui en font un acteur financier « à part ». Nous avons déjà commencé lors de la venue du directeur régional Pacifique, Hervé Tonnaire, en Polynésie en rencontrant les principaux acteurs institutionnels (Président, membres du Gouvernement, Président de l’Assemblée, Mairie de Papette), les acteurs économiques de référence sur le territoire (MEDEF, Grands Projets de Polynésie, Port Autonome de Papeete…) et en réalisant des interviews relayés dans les médias locaux.

Le succès de l’agence passera également par la constitution d’un réseau local efficace qui nous permette d’avoir connaissance des projets en amont et de nous positionner dès leur conception. La Polynésie française est en effet un territoire spécifique géographiquement, avec 118 iles dispersées sur 2 500 000 km², mais aussi politiquement, avec son autonomie et ses propres représentants, ce qui nécessite une connaissance précise de ses territoires et de leur fonctionnement.

Enfin, l’agence de Papeete devra faire le lien entre nos experts métiers et les acteurs économiques polynésiens porteurs de projets afin qu’ils aient accès aux ressources de la Banque des Territoires. Pour ce faire, le défi consistera, d’une part, à faire face aux difficultés techniques liées à l’éloignement et au décalage horaire et, d’autre part, à adapter nos offres aux spécificités du territoires liées à son statut de collectivité d’outre-mer. 

Grace au travail effectué par les équipes basées à Nouméa (compliqué par la distance), le réseau constitué par Hervé Tonnaire sur le territoire et les efforts déployés pour faire connaitre notre installation en Polynésie française, tout est réuni pour que l’implantation de l’agence soit une réussite.

Le principal défi sera de faire connaître la Banque des Territoires, son statut d’institution financière publique au service des territoires, ses missions d’intérêt général et sa doctrine d’intervention qui en font un acteur financier « à part ». Nous avons déjà commencé lors de la venue du directeur régional Pacifique, Hervé Tonnaire, en Polynésie en rencontrant les principaux acteurs institutionnels et les acteurs économiques de référence sur le territoire.