Rennes teste les couches lavables dans les crèches municipales

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Environnement

Energie

Ille-et-Vilaine

La ville de Rennes expérimente l'utilisation de couches lavables dans les crèches municipales, dans le cadre de sa politique "santé-environnement". Les cinq cents agents de la direction des crèches sont associés à la démarche, les parents aussi. Entre 2009 et 2010, toutes les crèches proposeront qu'un groupe de six enfants bénéficie de couches lavables.

Durant l'année scolaire 2008-2009, la ville de Rennes (210.000 habitants) a mis en place une demi-journée de formation pour tous les agents de la direction des crèches, y compris les assistantes maternelles qui travaillent chez elles. Il s'agissait d'expliquer la politique "santé-environnement" municipale et de permettre aux personnels d'interroger leurs pratiques professionnelles. Très vite, il s'avéra que l'utilisation des couches jetables posait question. Il faut savoir qu'avant d'être propre, vers deux ans et demi, un enfant "consomme" une tonne de couches. De quoi remplir entièrement un appartement de 100 m2. Une crèche prévoit trois changes par jour par enfant, multipliés par soixante, cela fait du volume !
A l'automne 2008, tandis que les discussions continuaient avec les professionnels et avec les parents dans le cadre des conseils de crèche, une expérimentation fut décidée : utiliser des couches lavables pour un groupe de six enfants.

Dans chaque crèche, six enfants vont expérimenter les couches lavables

L'une des deux crèches est construite suivant les principes de la haute qualité environnementale (HQE). Laurence Guéguen, responsable de la direction des crèches, explique ce choix : "A l'occasion de l'ouverture de la crèche Colette, nous avons travaillé avec nos collègues de la mission environnement et du service hygiène, pour améliorer nos pratiques. Cela ne sert à rien d'avoir un bâtiment HQE si à côté de cela nous n'avons pas une démarche volontariste. Concrètement, nous avons introduit des produits biologiques dans la restauration ; les lessives sont faites à 40°, ce qui permet de bien désinfecter en chauffant moins l'eau ;  le tri sélectif des déchets a été amélioré par l'introduction du compostage... Les couches lavables permettent de réduire les quantités de déchets."
Les professionnels de la petite enfance ne veulent pas se précipiter, sous prétexte d'être "à la mode". Changer ses pratiques nécessite du temps et beaucoup de pédagogie. Forte de l'expérience de la crèche Colette et d'une autre crèche rennaise, la ville, toujours sur la base du volontariat, va généraliser l'expérimentation. Dès septembre 2009, toutes les crèches proposeront qu'un groupe de trois enfants dans un premier temps, puis six enfants en 2010, bénéficie de couches lavables. L'entretien des couches continuera à être effectué dans chaque établissement, mais la ville n'écarte pas l'idée de le centraliser si l'utilisation des changes écologiques devait s'étendre au sein des établissements. Enfin, sur le plan financier, il semble que les couches lavables puissent permettre des économies, à condition que leur durée de vie soit supérieure à deux ans.

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils

Contact(s)

Ville de Rennes

Hôtel de Ville - BP 3126
35031 Rennes Cedex
02 23 62 10 10
Nombre d'habitants : 380000

Laurence Guéguen

Responsable de la direction des crèches
lgueguen@ville-rennes.fr
Haut de page