Lot-et-Garonne

Répertoire de référents locaux pour lutter contre le décrochage scolaire (47)

Tourisme, culture, loisirs

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Pour faciliter la mise en relation des acteurs éducatifs et sociaux du territoire, un répertoire a été élaboré à l’initiative de la communauté d’agglomération d’Agen. Il vise expressément les questions liées au décrochage et à l’absentéisme scolaires. Ses vertus débordent du cadre initial.

Lancé en octobre 2012 par la communauté d’agglomération d’Agen, "l’annuaire des référents de lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaire" est un répertoire professionnel tout ce qu’il y a de banal. Douze pages de contacts, rangés par catégories (communes, associations, institutions et organismes sociaux, centres sociaux et médicosociaux, collèges, associations de parents d’élèves), avec en face le nom d’un référent avec ses coordonnées directes. C’est là où ce répertoire est moins banal qu’il y paraît : car chaque référent est, localement, "la" personne à contacter dès lors qu’il y a nécessité de rassembler des informations pour vérifier et comprendre pourquoi un jeune décroche.

Outil de liaison et de mise en relation

Si le "décrocheur" est celui qui commence à s’ennuyer en cours, cela peut aller jusqu’à un absentéisme répété, voire la rupture scolaire. Or, les causes d’un décrochage sont multiples, il faut donc pouvoir les cerner avant d’envisager une réponse. Ce répertoire joue donc le rôle d’outil de liaison entre les différentes personnes pouvant être en relation avec le jeune ou sa famille. "Il ne s’agit pas de contrôler, prévient Corinne Griffond, déléguée communautaire à l’action sociale, la lutte contre l’exclusion, la petite enfance et les personnes âgées. Le but est de pouvoir rentrer en relation avec la ou les personne(s) qui sauront apporter des éléments permettant d’éviter qu’un jeune décroche et que cela le mène à l’absentéisme."

Une idée venue du groupe Parentalité et des directeurs d’école

L’idée de ce répertoire est née au sein du groupe Parentalité dans le cadre du CISPD (conseil intercommunal sécurité et prévention de la délinquance) de la communauté d’agglomération d’Agen, réactivé en 2009. "Le problème de l’absentéisme scolaire est vite apparu comme le dénominateur commun sur lequel l’intercommunalité pouvait apporter quelque chose", explique l’élue. Le groupe réunit les principaux de collèges qui confirment un désarroi partagé de ne pas savoir vers qui se tourner en dehors de la famille et qui soumettent l’idée de l’annuaire des référents. "Cette idée validée par les élus, on l’imaginait simple et rapide à mener. Or, il faudra douze mois pour mener à terme le projet", raconte Hafida Kouach, responsable du service Politique de la ville et Prévention de la communauté d’agglomération.

Douze mois de rencontres et de coordination pour un "vrai" répertoire

Ces douze mois correspondent au temps nécessaire pour rencontrer toutes les structures, les 19 communes, et pour que chacune désigne en son sein un référent. La demande des élus était en effet claire : l’annuaire ne sera pas un bottin avec un numéro de standard. "Le répertoire doit indiquer les coordonnées d’un "vrai" référent, capable d’aiguiller, répondre, informer sur le jeune ou sa famille, en vérifiant par exemple s’il fréquente toujours assidûment la maison de quartier ou en constatant qu’il marque un désintérêt au club de sport. Nous sommes sur le principe du 1+1+1, qui peut aider à dénouer une situation, même si cela ne garantit jamais rien !" , précise la responsable du service politique de la ville.

Tirage limité, actualisation numérique

Une première édition cartonnée a été imprimée et distribuée lors de la présentation officielle. Les versions à venir seront numériques. "Si nous voulons que ce répertoire soit utile et utilisé, nous devons le tenir à jour très régulièrement", observe responsable du service Politique de la ville. D’ailleurs, il y a déjà eu des mouvements de personne dans des associations qui nécessitent de modifier certains contacts, tandis qu’il faudra ajouter, au 1er janvier 2013, les contacts des dix communes qui rejoignent la communauté.

Pour la responsable du service Politique de la ville et Prévention, ce travail exigeant et minutieux donne toute sa valeur à cette initiative, car cela permet d’aller plus loin : "Il y a quatre ans, aucune action n’était envisageable avec l’Education nationale. Aujourd’hui, nous avons noué des relations de connaissance et de confiance qui permettent de travailler ensemble, chacun dans ses compétences."

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Communauté d'agglomération d'Agen

8, rue André Chénier, BP 90045
47916 Agen Cedex 9
05.53.69.68.67
Nombre d'habitants : 98500
Nombre de communes : 31
Nom de la commune la plus peuplée : Agen (34300 hab.)

Corinne Griffond

Déléguée communautaire à l'action sociale, la lutte contre l'exclusion, la petite enfance et les personnes âgées
caa@agglo-agen.fr

Hafida Kouach

Responsable du service Politique de la ville et Prévention
hafida.kouach@agglo-agen.fr

Investissement dans les hébergements touristiques

Revitaliser et conforter l’attractivité des centres-villes par la construction ou la rénovation d’hôtels et résidences touristiques.

Haut de page