Une réalisation Banque des Territoires

Réindustrialisation : requalification d’une ancienne base de l’OTAN à Bois-de-Haye (54)

En tant que premier actionnaire privé de la SEBL, la Banque des Territoires participe à la requalification d'une base militaire de l'OTAN, située en Meurthe-et-Moselle, en pôle économique

En bref

Frise chronologique

Chiffres clés

Entreprises présentes sur le site
60
Nombre d'emplois
1500
Coût de l’opération
39,5 M€

A retenir

Réhabilitation d'un ancien site militaire pollué et dégradé

Création d'un pôle économique de taille et structurant

Renforcement de l'attractivité du site auprès des entreprises

Montage du projet

  • Fonds friches : 2,29 M€

Zoom

Fondée en 1956, la SEBL Grand Est a pour mission de répondre aux besoins d'expansion industrielle et urbaine du bassin lorrain. En 2021, elle totalisait 108 opérations en cours sur le territoire. L'une d'entre elles vise le réaménagement d'une ancienne base de l'OTAN.

 

La réhabilitation d’une base de l’OTAN de 122 hectares

Située sur le territoire de la Communauté de Communes Terres Touloises (CC2T), à proximité de Nancy, l'ancienne base militaire de l'OTAN de Bois-de-Haye s'étend sur 122 hectares en pleine forêt. Après avoir été reconverti en zone d'activités, le site a vu sa gestion être confiée à des entreprises locataires.

Dans le cadre de la loi NOTRe de 2015, la collectivité s'est vue imposer la reprise en gestion de la zone d'activités. La SEBL Grand Est s'est alors portée acquéreuse du foncier avec plusieurs objectifs :

  • Faire de la zone un lieu bien identifié pour la rendre attractive auprès des entreprises ;
  • Préserver la biodiversité du site ;
  • Préserver les activités et les emplois présents : le site compte 1 500 emplois et 61 entreprises ;
  • Attirer de nouvelles entreprises grâce à de nouveaux aménagements.

 

Une réhabilitation plurielle d'un site présentant un fort enjeu pour le territoire

Dans le cadre de ce projet, la SEBL Grand Est accompagne la collectivité afin de réhabiliter cette ancienne base de l'OTAN et de contribuer à la réindustrialisation du territoire. Pour cela, elle joue un rôle pluriel :

  • Réaliser un état des lieux du site ;
  • Faire l'acquisition de 88 hectares ;
  • Reconstruire les infrastructures de Voirie et réseaux divers (VRD) dégradés ;
  • Rénover ou démolir les bâtiments militaires pour leur offrir de nouveaux usages ;
  • Reloger les entreprises présentes sur la zone le temps des travaux ;
  • Traiter la pollution des sols.

En réhabilitant un site militaire dégradé en un pôle économique, la SEBL contribue à la réindustrialisation du territoire, tout en assurant la gestion locative et la commercialisation des emprises bâties ou des terrains à bâtir.

Jérôme Barrier, Directeur général de la SEBL Grand Est

Un projet de plus de 39 millions d’euros

Se déroulant entre 2020 et 2035, l'opération nécessite un budget de 39,5 millions d'euros. Outre une participation de 11,64 millions d'euros de la Communauté de Communes Terres Touloises, ce projet a bénéficié d'une subvention de 2,29 millions d'euros au titre du Fonds friches.

Les acteurs

Une réalisation de la Direction Régionale Grand Est

Contacter votre direction régionale