Revitalisation du centre bourg : la ville de Luzy propose des boutiques à l’essai (58)

L’été dernier, Luzy, petite commune de quelque 2.000 habitants, située au sud du parc régional naturel du Morvan, à 120 kilomètres de Dijon, a mis en place un système de « boutiques à l’essai ». Une opération osée en temps de crise, inscrite dans un projet plus global de redynamisation du centre bourg.

« Une pierre de plus à l’édifice, au service de la revitalisation du centre bourg. » Tels sont les mots employés par Jocelyne Guérin, maire de Luzy, pour évoquer le système de boutiques à l’essai lancé par sa commune l’été dernier. L’initiative, explique-t-elle, a germé durant le premier confinement lié à l’épidémie de coronavirus. « La période fut compliquée, certes. Mais elle a aussi fait émerger de nouveaux modes de consommation, plus locaux, et renforcé la sensibilité de tous à la richesse d’un centre bourg doté d’une offre commerciale ad hoc. » Sitôt le déconfinement venu, la mairie de cette petite commune de la Nièvre a donc bâti un plan de relance pour soutenir le tissu commercial local. Le système de livraison à domicile de biens de première nécessité « Allo Luzy », mis en place durant le confinement par la mairie et des bénévoles, s’est ainsi mué durant l’été en « tournée morvandelle », assurée par un agent municipal, et desservant les douze communes de l’ancien canton de Luzy. Et, autre mesure phare, un dispositif de boutiques à l’essai a été lancé. Objectif : permettre à des porteurs de projet de tester leur activité pendant un an, sans payer de loyer.

Bientôt quatre boutiques

Ce dispositif, qui commence à essaimer en France, souvent avec l’aide de la Fédération des boutiques à l’essai, « relève à Luzy du cousu main, pensé par l’équipe municipale », met en avant Jocelyne Guérin. Ici, le système allie trois acteurs : un porteur de projet ayant envie de lancer son activité, le propriétaire d’un local commercial vacant acceptant de percevoir un loyer réduit, et la mairie qui prend en charge le loyer pendant un an. En quelques mois, trois projets se sont déjà concrétisés : un magasin de chaussures, un atelier de couture, et une boutique d’entretien, réparation et location de vélos. Un quatrième projet est sur les rails : une boutique de vente et de réparation informatique, qui devrait ouvrir sous peu.

Faire coïncider l’offre et la demande

« C’est un pari, certes. Un investissement pour la commune, oui. Mais nous prenons finalement peu de risques, la prise en charge du loyer durant un an représentant environ 3.600 euros par boutique », souligne l’édile. Jocelyne Guérin se dit convaincue de la pertinence du dispositif. « D’abord parce que les porteurs de projet à qui nous donnons un coup de pouce sont vraiment motivés. Ensuite parce que les propriétaires de locaux vides, que nous connaissons tous, sont pour la plupart assez vite convaincus qu’un loyer modéré, c’est mieux que rien. Et puis parce que les commerces qui s’installent viennent combler un vrai vide en termes d’offre existant jusque-là ». Et d’insister : la nature des commerces doit correspondre à un vrai besoin des habitants, une mairie qui songerait à lancer ce type de dispositif doit l’avoir en tête, et y veiller.

L’inscription dans un projet global

Ces boutiques à l’essai, « c’est un coup de pouce à ceux qui en ont besoin. Et un moyen de lutter contre les vitrines vides, qui nuisent tant à l’image des petites villes ». Surtout, souligne la maire, l’opération a d’autant plus de sens qu’elle s’inscrit dans une démarche globale de dynamisation territoriale, centrée sur la revitalisation du centre bourg.

La ville de Luzy est en effet engagée depuis 2015 dans la démarche « Villages du futur », portée par le Pays Nivernais Morvan, et aujourd’hui à l’œuvre dans 14 communes du Morvan. Vie sociale et culturelle, réaménagement urbain, environnement, amélioration de l’habitat et du bâti, accueil des nouveaux habitants, accès aux services publics, stratégie commerciale… À Luzy, tout a été repensé, et ce, insiste Jocelyne Guérin, « en concertation avec les habitants. Luzy village du futur, c’est un projet co-construit par les Luzycois. » La démarche, prospective et participative, a d’ailleurs donné lieu, à l’automne 2016, à l’élaboration du plan guide d’aménagement de Luzy, regroupant 48 actions prioritaires à mener autour de quatre axes : âme du village, aménagements futurs, stratégie habitat et bâti, et stratégie commerciale.

En centre bourg, 28 façades commerciales ont ainsi été rénovées sur deux ans – la commune, qui bénéficie du Fonds façades, prenant en charge 50 % des coûts de ravalement. Pour les artisans locaux du bâtiment, ces travaux ont représenté 600.000 euros de chiffre d’affaires, ajoute Jocelyne Guérin. Une Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) a également été lancée ; en cours, elle vise la rénovation de 80 logements sur cinq ans (2019-2023), « avec un chiffre d’affaires attendu pour les artisans locaux du bâtiment de quelque 5 millions d’euros ». Au total, les différentes actions et travaux réalisés dans le cadre du projet « Luzy Village du Futur » représentent 10 millions d’euros investis dans l’économie locale, dont 8 millions de subventions. Chaque opération fait en effet l’objet de financements croisés - État, région, département, communautés de communes, fonds européen et commune. Jocelyne Guérin a le sourire. « Il faut innover, oser, être force de proposition. C’est payant. » La maire en veut pour preuve le dynamisme démographique retrouvé de la commune, Luzy ayant vu sa population repartir à la hausse depuis cinq ans -1.976 habitants en 2016, 2.026 aujourd’hui. Des porteurs de projets tentés par une boutique à l’essai parmi eux ? Peut-être ! Mais les locaux vacants ne sont plus si nombreux à Luzy, « deux, trois tout au plus ». À suivre !

Luzy « petite ville de demain »

Luzy fait partie des 1.587 communes de moins de 20.000 habitants lauréates du programme « Petites Villes de demain », lancé à l’automne dernier par le ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, dans le cadre du Plan de relance. Piloté par l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT), et doté de trois milliards d’euros sur six ans (2020-2026), le programme devrait entrer sous peu dans sa phase opérationnelle. « C’est une chance supplémentaire pour Luzy », souligne Jocelyne Guérin, mettant en avant les mesures clés d’accompagnement du programme, en lien avec certains projets phare de la commune :

- le financement (à 75 %) d’un poste d’ingénierie chef de projet ;

- des opérations de revitalisation de territoire (ORT), et notamment de réductions fiscales pour les travaux dans l’immobilier ;

- un projet de reconversion de friches industrielles ;

- le financement du tiers-lieu numérique et social de Luzy, dont une plateforme de télétravail et un musée numérique ;

- accompagnement du plan alimentaire territorial (PAT) ;

- et des aides financières à la rénovation du patrimoine non classé.

Commune de Luzy

Nombre d'habitants :

2026
2 place de l’Hôtel de Ville
58170 Luzy
mairie@mairie-luzy.fr

Jocelyne Guérin

maire

Nathalie Noguès

responsable culture et communication, développement territorial Luzy village du futur