Environnement - Rubans du développement durable : douze nouvelles collectivités labellisées

Le jury 2009 des Rubans du développement durable a labellisé pour une durée de deux ans renouvelable douze nouvelles collectivités territoriales. Cette opération animée depuis 2003 par l'Association des maires de France (AMF), l'Association des maires des grandes villes de France (AMGVF), le Comité 21 et Dexia, avec le soutien de treize partenaires nationaux distingue les collectivités pour leurs politiques globales et concrètes de développement durable.
Le sud de la Loire est une nouvelle fois bien représenté dans ce palmarès qui compte six communes, quatre structures intercommunales et deux conseils généraux. Parmi les premières, le village d'Ayen (19) a mis en place un Agenda 21 doté d'un budget conséquent (765.000 euros sur 4 ans) qui prévoit une forte implication des habitants (soirées-débats au café une fois par trimestre, registre de doléances à la mairie, signalétique éducative sur les économies de flux, mobilisation de bénévoles sur le compostage, plateforme de co-voiturage, etc.). Il dispose aussi d'une maison des services publics regroupant l'ensemble des prestations sociales, économiques et environnementales. Deux communes de Gironde figurent parmi les nouvelles labellisées : Blanquefort pour sa démarche globale d'Agenda 21 mobilisant aussi très largement les habitants dans le cadre d'une opération baptisée "Toute la ville se met sur son 21" et Mérignac, dont l'Agenda 21 a été reconnu par l'Etat en 2007. Deux grandes villes ont également été récompensées : Clermont-Ferrand qui, dans la continuité de son Agenda 21, s'est lancée dans une politique d'achats responsables et Grenoble qui s'est engagée en 2008 dans une politique ambitieuse de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, baptisée "Grenoble facteur 4". Enfin, toujours au palmarès des communes, Sainte-Suzanne, à la Réunion, a été labellisée pour sa politique énergétique qui vise l'autonomie à l'horizon 2020 à partir d'énergies renouvelables (ferme solaire, valorisation du biogaz produit par les déchets du centre d'enfouissement technique, etc.).
Les structures intercommunales lauréates sont la communauté de communes des Herbiers (85) qui a mis l'accent dans son Agenda 21 sur les actions de formation et de sensibilisation de tous les acteurs (agents, enfants et équipes scolaires, professionnels du bâtiment), la communauté de communes des Véziaux d'Aure (65) qui a constitué un groupe d'une quinzaine d'habitants volontaires chargés de tester régulièrement les élus sur leur démarche d'Agenda 21, le syndicat intercommunal d'assainissement de Valenciennes (59), qui a été la première structure de ce type en France à s'être lancée dans l'élaboration d'un Agenda 21, en 2005, et le syndicat mixte des transports en commun du Territoire de Belfort pour son plan de déplacements urbains visant à réduire l'usage de la voiture de 9% à l'horizon 2016.
Enfin, les deux départements labellisés sont la Gironde qui soutient l'émergence de démarches Agenda 21 dans les collectivités et les établissements scolaires, et l'Hérault qui mobilise l'ensemble de ses directions pour diffuser la culture du développement durable en interne et dans la conduite de ses projets.
La cérémonie de remise des Rubans du développement durable aux douze lauréats aura lieu au Sénat le 8 décembre prochain.
 

Anne Lenormand
 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle