Saint-Louis : signature du premier contrat d’Intracting du Grand Est

Efficacité énergétique des bâtiments publics

Laurence Dehan, directrice adjointe Grand Est de la Banque des Territoires et Jean-Marie Zoellé, Maire de Saint-Louis, ont signé la première convention d’intracting. L’ambition ? Améliorer l’impact énergétique de la ville sur son environnement.

La signature de cette convention porte sur 15 bâtiments (écoles, médiathèque, centres sportifs, hôtel de Ville, mairies annexes, centre culturel …). Les travaux, pour un montant global de près de 700 K€, seront réalisés en totalité d’ici 2021.

Dans la lignée de ses actions en faveur de territoires plus durables, la Banque des Territoires apportera une enveloppe d’avances remboursables de l’ordre de 340 K€, représentant 50 % des travaux à réaliser.

Des économies vertueuses en faveur de la transition énergétique sont attendues :

  • Gain de plus de 4.430 kWh et de plus de 1,25 tonnes de CO2 sur 10 ans.
  • Moyenne annuelle d’économies de 60 K€

Les économies générées permettront de poursuivre les projets visant l’efficacité énergétique des bâtiments. 

La convention constitue une action phare de la politique de la ville « Climat Air-Energie ». L’objectif ? Faire de Saint-Louis une ville neutre en carbone en 2050.

Intracting : quésaco ?

Développé par la Banque des Territoires, le dispositif intracting est une aide pour financer, via un fonds dédié, la rénovation énergétique de bâtiments publics et, plus globalement, d’actions d’efficacité énergétique. Cercle vertueux, les économies générées par la baisse des consommations énergétiques sont réinjectées dans de nouvelles opérations.

Haut de page