Environnement - Sécheresse : 60 départements soumis à des restrictions d'eau

La sécheresse et les fortes chaleurs survenues ces dernières semaines, particulièrement dans le centre, l'ouest et le sud-ouest de la France, ont conduit à des restrictions d'eau dans 60 départements, selon un décompte réalisé le 24 juillet par le ministère de l'Ecologie. Tous les départements des régions Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Aquitaine, Centre, Bourgogne, Auvergne et la quasi-totalité de Rhône-Alpes (sauf l'Ain) sont soumis à ces restrictions, qui touchent avec plus ou moins de sévérité de nombreux bassins versants (eaux de surface mais pas les nappes phréatiques). Les seuils entraînant les mesures de restriction sont en effet définis au niveau local par les préfets, pour une durée limitée et un périmètre déterminé. Quatre niveaux ont été définis : vigilance  - information et incitation des particuliers et des professionnels à faire des économies d'eau ; alerte - réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50% ou interdiction jusqu'à 3 jours par semaine, mesures d'interdiction de manœuvre de vanne, d'activité nautique, interdiction à certaines heures d'arroser les jardins, espaces verts, golfs, de laver sa voiture, etc. ; alerte renforcée  - réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine, limitation plus forte des prélèvements pour l'arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures, etc., jusqu'à l'interdiction de certains prélèvements ; crise  - arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles, seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité).
Au total, la carte réalisée par le ministère de l'Ecologie (http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/) recensait le 24 juillet 28 départements avec des bassins versants placés en situation de "crise" et 11 en "alerte renforcée". En Rhône-Alpes par exemple, l'Ardèche est particulièrement touchée, avec plusieurs bassins versants du nord du département placés en situation de "crise" par la préfecture. Celle-ci interdit tout prélèvement d'eau aux professionnels (notamment de l'agriculture) et aux particuliers, hormis pour les priorités (sous conditions, par exemple dans les serres agricoles et pour l'abreuvage des animaux). Dans la région Aquitaine, la Gironde, la Dordogne et le Lot-et-Garonne sont également très affectés par la sécheresse, de même que le Lot et le Tarn-et-Garonne voisins en Midi-Pyrénées. La sécheresse touche aussi des régions situées plus au nord, comme la Charente, la Vienne, les Deux-Sèvres ou la Loire-Atlantique, la Vendée et le Maine-et-Loire, où de nombreux bassins versants sont également en "crise". Si le phénomène épargne pour l'instant les départements les plus septentrionaux, il parvient jusqu'en région parisienne, où des restrictions d'eau "de crise" ont été prises dans le Loiret, la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne.
La sécheresse augmente les risques d'incendies, qui se sont multipliés au cours des derniers jours en Rhône-Alpes, Bourgogne et Aquitaine. Le département des Landes, très boisé, est classé au niveau 2 (sur 3) concernant les risques d'incendies de forêt. La sécheresse risque en outre d'avoir des répercussions sur la situation des éleveurs, déjà en difficultés. Ceux-ci redoutent la pénurie de fourrage et par conséquent la hausse de leurs charges.
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle