Sports - "Sentez-vous sport, santé vous bien" : une opération en progrès qui voit plus grand pour 2012

Ce n'est pas encore "l'équivalent de la Fête de la musique pour le sport" tel que l'avait imaginé l'ex-ministre des Sports Chantal Jouanno, mais l'opération "Sentez-vous sport, santé vous bien", fête du sport et de la santé au niveau national, a connu une croissance lors de sa dernière édition, à l'automne 2011, et va continuer à se développer en 2012.
Dans son bilan – jusqu'alors inédit – de cette dernière édition, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), coorganisateur de l'événement avec le ministère des Sports, parle d'un "succès malgré des difficultés d'organisation". "Sentez-vous sport, santé vous bien", qui se tenait pour la deuxième fois en 2011, a réuni environ 300.000 personnes sur 300 sites labellisés dans toute la France, soit une croissance de 70% des participants par rapport à 2010, année de la première édition. Une dizaine de régions, sur les vingt-sept ayant labellisé des projets, ont donné des chiffres précis : la Franche-Comté arrive en tête avec 36.000 participants, devant Midi-Pyrénées (30.520) et le Nord-Pas-de-Calais (22.280).

"Manque de visibilité"

Pour le CNOSF, les caractéristiques de l'opération en 2011 ont été la décentralisation, la recherche d'appuis directs auprès des collectivités locales, un budget national de communication réduit et l'activation des partenaires du CNOSF dans le cadre du sport d'entreprise. En "concurrence objective avec d'autres projets", "Sentez-vous sport, santé vous bien" a bénéficié de 0,9% du budget de la part territoriale du Centre national pour le développement du sport (CNDS), soit 800.000 euros. 60% de cette somme ont effectivement été utilisés, soit un taux comparable à 2010. Par "manque de visibilité, de transparence, d'adaptabilité", 50% des sites n'ont pas bénéficié de subventions et les organisateurs tardifs ou hors champ associatif sportif ont ainsi été pénalisés. Le champ associatif sportif a par ailleurs mis en œuvre l'essentiel des activités : 50% pour les comités départementaux et régionaux olympiques et sportifs (CDOS et Cros), 25% pour les clubs et comités départementaux des fédérations, 25% pour les "autres" organisateurs.
En termes de retombées des manifestations, le bilan apparaît mitigé : seules quelques opérations semblent avoir tiré leur épingle du jeu. Quand elles apparaissent, les retombées sont par ordre d'importance : l'augmentation des licenciés et l'ouverture de sections nouvelles dans les clubs ; la mobilisation forte des bénévoles ; la mobilisation des associations ; l'engagement de nouveaux partenariats et le renforcement des partenariats existants ; le rapprochement entre les services de l'Etat, les collectivités et le mouvement sportif.

Les villes moyennes plus impliquées

Dans son bilan, le CNOSF indique encore que la recherche d'appuis directs auprès des collectivités locales est "à poursuivre". L'organisation de "Sentez-vous sport, santé vous bien" précise que cette deuxième édition a plus touché des villes moyennes que la première. En 2011, 50% des villes hôtes de l'opération étaient des villes de plus de 10.000 habitants, alors qu'en 2010, 70% des villes participantes comptaient moins de 5.000 habitants.
Le partenariat institutionnel avec l'Association des maires de France, né à l'occasion de l'édition 2011, devrait conduire, selon le CNOSF, à rechercher "plus de valeur ajoutée en relais".
Ce "relais" des collectivités locales attendu par le mouvement sportif devrait notamment compenser l'importante réduction du budget de communication alloué à l'opération par le CNDS : 100.000 euros en 2011 contre 450.000 en 2010. Le CNOSF regrette ainsi qu'il n'y ait pas eu de transfert à travers la part territoriale du CNDS pour financer localement les outils de communication des organisateurs locaux. Autre piste avancé par le CNOSF pour mieux communiquer sur l'événement : la gestion en propre d'un site internet permanent. En effet, le site de l'événement n'a pas été mis à jour depuis septembre 2011…
Parmi les autres points noirs soulevés par le bilan 2011 : la mise à disposition tardive du cahier des charges. Un écueil qui semble être surmonté cette année. Dès le mois de février, une circulaire ministérielle et le cahier des charges de l'édition 2012 étaient déjà disponibles (voir téléchargements ci-contre).

La Journée du sport scolaire "absorbée"

2012 devrait marquer un nouveau départ pour "Sentez-vous sport, santé vous bien". Le plus grand changement viendra de l'ampleur de l'opération dans le temps. Elle se déroulera en effet du 17 au 23 septembre, soit durant toute une semaine au lieu d'une fin de semaine. Par ailleurs, elle va s'élargir pour "absorber" la Journée du sport scolaire – dont la seconde édition avait vu se dérouler quelque trois mille événements sur l'ensemble du territoire (lire notre article du 22 septembre 2011 ci-contre) – et prendre en compte le monde de l'entreprise à travers des actions dirigées vers les milieux professionnels. En toute logique, le comité de pilotage de "Sentez-vous sport, santé vous bien" comportera désormais des représentants des ministères de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur ainsi que du Medef.

 

Téléchargements

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle