Patrimoine de l'Unesco - Six villes candidates pour la Cité de la gastronomie

La Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), a reçu, lundi 16 juillet, six dossiers de candidature pour l'accueil de la Cité de la gastronomie. Les villes candidates sont Beaune, Chevilly-Larue (pour le site envisagé aux abords du marché de Rungis), Dijon, Lyon, Tours et Versailles.
Porteur du dossier d'inscription auprès de l'Unesco du "repas gastronomique des Français" sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, la MFPCA est aujourd'hui "l'organisme spécifique et fédérateur de veille et de suivi des mesures de sauvegarde". Elle est à ce titre chargée d'instruire les dossiers de candidature et procédera aux auditions le 15 octobre prochain. Les critères de sélection portent sur la faisabilité économique du projet, sa cohérence programmatique avec les engagements de la France auprès de l'Unesco et "la définition d'un modèle de gouvernance adapté aux enjeux d'un équipement". Equipement qui accueillera un centre de formation, des espaces de dégustation et, naturellement, des restaurants.
La Cité de la gastronomie est la mesure phare du plan de gestion qui découle de la reconnaissance obtenue auprès de l'Unesco en novembre 2010. Il s'agit de favoriser "l'éclosion d'un espace d'effervescence et d'innovation consacré à la mise en valeur du patrimoine alimentaire, à l'ensemble de ses savoir faire, de ses connaissances, de ses rites et des métiers qui y sont associés", rappelle la MFPCA. 

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle