Smicval Market : fusionner déchetterie et ressourcerie en un lieu unique (33)

Publié le
par
Stéphanie Le Dantec
dans

Environnement

Energie

Gironde

Depuis avril 2017, le syndicat mixte de collecte et valorisation des déchets du libournais Haute-Gironde expérimente une déchetterie nouvelle génération. Organisé comme un grand magasin, Smicval Market fait des déchets une ressource gratuite pour tous. Les premiers indicateurs sont prometteurs.

Le Smicval du Libournais Haute-Gironde organise la collecte et le traitement des déchets sur un territoire de près de 2.000 km² pour plus de 200.000 habitants. L'expérimentation du Smicval Market, lancée en 2017 remplace une déchetterie devenue obsolète. "La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et le dispositif 'Territoires zéro déchet zéro gaspillage' offrent un contexte favorable pour expérimenter avec un droit à l'erreur", argumente le directeur général des services du Smicval, Nicolas Sénéchau.

A la façon d’un supermarché inversé

Situé sur la commune de Vayres, ce nouveau lieu a été conçu à la façon d’un supermarché inversé : l’habitant y vient d’abord pour déposer en rayon un bien usagé ou dont il n’a plus l’utilité, et le cas échéant pour retirer un produit qui l’intéresse, le tout gratuitement. L’ambition est de redonner de la valeur aux objets et matériaux pour favoriser leur seconde vie. L’accès au Smicval Market est en effet ouvert aux ménages et structures (hors professionnels) sur présentation d’une carte, délivrée gratuitement par le Smicval.

Signalétique soignée pour des rayons organisés par thèmes

Très visible, l’équipement est implanté sur 5.000 m2 en bordure d’autoroute. Il propose une architecture soignée et moderne, ainsi que des espaces de convivialité et de service. La signalétique oriente les usagers vers trois espaces différenciés : la maison des objets (décoration, jardinage, enfance, sports loisirs, etc.), le préau des matériaux (meubles, tuyaux, planches, boulons, huisseries, carrelage, etc.) et les zones de dépôts au sol plus classiques (végétaux, gravats, bois, sanitaires, etc.).

Agents formés aux techniques de la grande distribution

Trois agents formées aux techniques de la grande distribution animent le Smicval Market . Les usagers sont orientés par un agent d’accueil. Des caddies leur permettent de déposer leurs objets dans les rayonnages. Un chef de rayon facilite le dépôt et les échanges sur le site et veille à la bonne présentation des rayons.
Enfin, un logisticien est responsable de la gestion des flux : évacuations, mise en attente de matériaux, etc. "Il n’y a pas de stockage, précise le directeur. Si un objet ne trouve pas preneur dans un temps raisonnable, il est retiré du magasin pour être recyclé ou détruit."

Transformer une corvée en une opportunité

Le Smicval Market est le fruit d’une réflexion collective engagée depuis 2013 par le Smicval, et le département de la Gironde. Un groupe de travail mis en place par le conseil départemental s'est réuni tous les 2 à 3 mois durant un an et demi. Il a fait appel aux compétences d’un designer, d’un architecte et d’un sociologue pour une prospective sur les usages. C’est sur cette base de réflexion que le Smicval s’est appuyé pour élaborer la déchetterie de demain. "Nous souhaitions sortir de l’image souvent négative de la déchetterie. Notre objectif est de transformer une corvée en une opportunité pour les usagers", argumente le directeur général des services du Smicval.

De la convivialité, et peu d’abus

"Les abus ou la revente d’objets, qui étaient craints lors de la réflexion du projet, restent très marginaux, explique le directeur général. Nous ressentons au contraire beaucoup de convivialité. La typologie des usagers a aussi évolué : de plus en plus de femmes et d’enfants fréquentent la galerie marchande et les usagers prennent le temps de sillonner les allées pour faire de belles trouvailles."

De bons indicateurs de fréquentation et de réduction des déchets

Fin juillet 2017, les premiers indicateurs de l’expérimentation sont très satisfaisants. En quatre mois, 10.000 usagers se sont rendus au Smicval Market. Le tonnage des déchets dédiés à l’élimination a baissé de 65% et plus de 80% des déchets sont recyclés.

  Projet : des services associés au supermarché
Au regard de ces bons résultats, le Smicval projette de créer un nouvel équipement de plus grande envergure, et notamment d’y associer des échoppes, maisons typiques bordelaises. Ces annexes proposeront un showroom pour des structures de valorisation des déchets, un espace de réparation ou encore un espace permettant de tester l’émergence de filières nouvelles de recyclage.

Côté budget :
Investissement : 2 millions d'euros
1,5 million d'euros de travaux ;
140.000 euros de frais de maîtrise d’ouvrage ;
350.000 euros d’équipements (mobiliers et matériels).
Fonctionnement : 450.000 euros/an
Aides financières :
200.000 euros de subventions de l’Ademe ;
150.000 euros de bonus "Territoires zéro déchet zéro gaspillage".

Contact(s)

Syndicat mixte intercommunal de collecte et de valorisation du Libournais Haute-Gironde

Pôle accueil 8, route de la Pinière
33910 Saint-Denis-de-Pile
05 57 84 74 00
contact@smicval.fr
Nombre d'habitants : 200000
Nombre de communes : 141
Nom de la commune la plus peuplée : Libourne (25000 hab.)

Alain Marois

Président

Nicolas Sénéchau

Directeur général des services
nicolas.senechau@smicval.fr
Haut de page