Soleils d'hiver, une opération commerciale éthique et solidaire

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Environnement

Energie

Maine-et-Loire

En 2005, la huitième édition de Soleils d'hiver, point d'orgue d'une politique d'appui au commerce de centre-ville, a été consacrée à la lumière et au commerce équitable. Les illuminations du centre-ville d'Angers (Maine-et-Loire) et des vitrines ont utilisé les techniques les plus modernes d'éclairage, économes en énergie et en dégagement de chaleur. Le village équitable a changé d'échelle en devenant le rendez-vous obligé des consommateurs en quête d'éthique.

Né en 1995, l'événement Soleils d'hiver qui vise à promouvoir le commerce du centre-ville en associant très en amont les commerçants aux animations de Noël, évolue en deux grandes étapes. Face à la concurrence des centres commerciaux de la périphérie d'Angers, les élus décident d'engager une politique d'appui articulée autour d'actions d'aménagement et d'un appui significatif à l'animation. Les premiers chalets de Noël voient le jour dès 1995. Soucieuse d'inscrire ces orientations dans l'engagement d'Angers dans le développement durable, la municipalité propose dès 2001 aux commerçants de valoriser des initiatives autour du commerce équitable et de la solidarité, devenus fils conducteur de Soleils d'hiver.
Les enjeux sont de deux ordres : créer les conditions pour que  le centre-ville soit le premier centre commercial de l'agglomération et sensibiliser et associer les commerçants au projet de la ville.

Une politique municipale centrée sur des actions concrètes

La politique de la ville s'est inscrite dans la durée. Elle se résume ainsi :
- 1995-2001 : structuration du commerce de centre-ville (piétonisation, campagnes de ravalement de façades), développement économique (recherche active d'enseignes phares), animation (création, en partenariat avec la CCI et les commerçants, de l'association des Vitrines d'Angers qui rassemble aujourd'hui plus de 250 commerçants du centre-ville avec une triple mission : animation, prospective et médiation).
- 2001-2006 : inscription du développement durable comme principe d'action pour le commerce.
- 2003 : création du village du commerce équitable en partenariat avec la plate-forme du commerce équitable, l'association Echoppe et la Casi 49 (coordination d'associations de solidarité internationale du Maine-et-Loire) :
- actions de promotion du café Max-Havelaar dans les cafés d'Angers ;
- programme d'animation sur ce thème, inscrit dans la politique culturelle de la ville : cinéma art et essai autour de la solidarité, Festival au désert à Tambouctou (Mali), défilé de mode vêtements équitable par l'association Mode sans frontières...
- vente d'un bijou Soleils d'hiver par l'association de commerçants au profit de l'ONG Echoppe afin de consolider un programme de micro-crédit à Bamako ;
- 2004, développement du village équitable rassemblant l'ensemble des acteur de la Plate-forme nationale du commerce équitable.
- 2005, Soleils d'Hiver est promoteur d'un programme d'illuminations fondé sur les économies d'énergie : la ville confie à un jeune concepteur le soin de réaliser une scénographie lumière sur le village équitable basée sur l'utilisation de leds qui permettent une consommation soixante fois moindre que celle des techniques classiques. Les commerçants quant à eux ont exposé dans leur vitrines des soleils bleus en leds, offrant un parcours lumineux dans les rues piétonnes du centre-ville.

Un comité stratégique mensuel réunissant la CCI, l'association Vitrines d'Angers et la ville même d'Angers organise cet événement, qui est évalué par des indicateurs quantitatifs (enquête de satisfaction, comptages piétonniers). L'opération, auxquels sont associés la CCI, l'association Vitrines d'Angers, Casi 49, Echoppe et une grande partie du tissu associatif (sélectionné dans le cadre d'un appel à projet) est pilotée par une chargée de mission pour le commerce à la ville ; ce qui représente quatre mois de travail en équivalent temps plein. La démarche participative commence en janvier pour un événement qui se déroule sur trois semaines au mois de décembre. Le budget, entièrement financé par la ville d'Angers, s'élève à 370.000 euros.

Une manifestation qui, en 2005, a accueilli 600.000 visiteurs

Soleils d'hiver est aussi le point de départ d'un certain nombre d'actions en direction :
- du développement de l'économie sociale et solidaire et la diversification des circuits de distribution (moyenne surface de distribution de produits de commerce équitable et d'agriculture durable, siège de TDS Tourisme et développement solidaire transféré à Angers) ;
- de l'implication des commerçants dans le plan de déplacement urbain : développement des services au consommateur par livraison à domicile ;
- de la politique de gestion des déchets (opération d'alternatives aux sacs d'emballage).

Commune d'Angers

Nombre d'habitants :

151520

Boulevard de la Résistance et de la Déportation, BP 80011
49020 Angers cedex02

Laurence Moulin

Chargée de mission

Nathalie Parent

Adjointe au maire, chargée de l'artisanat, du commerce et du tourisme
Haut de page