Intempéries - Solidarité avec les collectivités sinistrées du Sud-Ouest

L'Association des maires de France (AMF), par la voix de son président, Jacques Pélissard, a exprimé ce 27 janvier sa solidarité aux maires et aux habitants des communes frappés par la tempête Klaus qui a fait onze morts et privé des centaines de milliers de foyers d'électricité et d'eau potable dans le Sud-Ouest. "L'AMF souhaite rendre hommage aux élus locaux qui, aux côtés des services de l'Etat, des agents des collectivités territoriales, des entreprises et des particuliers, se sont mobilisés pour apporter réconfort et aide de première urgence aux habitants", indique un communiqué de l'association. Elle invite ses adhérents qui souhaitent apporter leur aide aux communes sinistrées à prendre d'ores et déjà contact avec leur association départementale.

Quatre jours après le passage de "Klaus", quelque 276.000 foyers étaient toujours privés d'électricité mardi dans les départements touchés par la tempête, selon ERDF qui assure la distribution d'énergie chez les particuliers.
Dans les Landes, le département le plus affecté, mardi matin "l'ensemble des châteaux d'eau et des stations de pompage étaient rétablis en électricité par raccordement au réseau ou à des groupes électrogènes", selon le directeur de cabinet du préfet Serge Gonzales.  Mais en raison de "ruptures de canalisations" ou de fuites "certaines communes ou habitations isolées" ne sont pas encore desservies, a-t-il précisé.

Le 26 janvier, le comité de direction de l'Agence de l'eau Adour-Garonne a pris des mesures spécifiques afin d'apporter un soutien rapide et approprié aux collectivités sinistrées. En premier lieu, l'agence mobilise une partie de son personnel pour répondre aux besoins exprimés sur le terrain. Les réseaux de distribution d'eau potable ayant été touchés, le Sud-Ouest se prépare désormais à faire face à des crues significatives. En réaction, le département collectivités de l'agence a désigné un coordonnateur en interne pour centraliser les informations et harmoniser les interventions. Plus localement, ce sont ses délégués régionaux qui s'activent pour faire face à cette situation exceptionnelle. Ce n'est d'ailleurs pas une première : l'agence avait déployé un effort de mobilisation similaire suite à la tempête de décembre 1999. Par ailleurs, une délibération-cadre avait été votée en 2006 en vue de mieux réagir face à ce type d'événement. L'appui va plus particulièrement se concentrer sur trois villes fortement touchées : Toulouse, Bordeaux et Pau. Il se concrétise en second lieu par une aide à la remise en état des cours d'eau, des ouvrages d'épuration ou de distribution de l'eau potable, par des aides financières à la filière bois et un étalement des remboursements dus par ses usagers, qu'il s'agisse de collectivités ou d'acteurs industriels.

 

Anne Lenormand et Morgan Boëdec / Victoires Editions

 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle