Sur un territoire de grande taille, l'Argonne ardennaise met ses déchetteries en réseau

Publié le
dans

Environnement

Energie

Ardennes

Pour répondre aux contraintes d’un territoire de grande taille, la communauté de communes de l’Argonne ardennaise met en place un réseau de déchetteries de proximité, avec des équipements modulables gérés par un agent itinérant.

L’Argonne ardennaise est un vaste territoire de 100 communes avec une population de 18.500 habitants dispersée sur cinq cantons. C’est pourquoi, lors de la prise de compétence Déchets, les élus communautaires ont adopté ce premier principe : "pas de déchetterie éloignée de plus de 10 km ou 10 minutes des habitations". Ce qui suppose la mise en réseau de la "déchetterie-mère" déjà existante, en lien avec cinq déchetteries de proximité, qui vont mailler le territoire à raison d’une par canton.


Déchetterie-mère : une grande amplitude d’ouverture et un gardien en permanence

Située au sein de la zone d’activités de Vouziers, la "déchetterie-mère" est ouverte six jours sur sept et accueille, en présence d’un gardien, toutes les catégories de déchets. Elle est équipée de quais donnant accès en surplomb à six bennes : pour les gravats, le bois, les métaux (ferreux et non ferreux), les déchets verts, les cartons, les plastiques (PVC et polystyrène mélangés). Par ailleurs, de vastes corbeilles reçoivent le petit électroménager ou l’informatique, tandis que des armoires spéciales permettent de stocker les déchets tels que pots de peinture, batteries, solvants. Le gardien, qui dispose d’un bureau à la sortie, a reçu une formation spéciale délivrée par les prestataires de recyclage. Il est parfois assisté ou remplacé par un des ripeurs employés par la communauté.


Les déchetteries de proximité : une demi-journée par semaine et un gardien itinérant

Les déchetteries de proximité complètent la déchetterie-mère, qui garde son rôle de centralisation des déchets nécessitant un traitement particulier. Elles sont localisées sur un terrain acquis par la communauté dans la commune dans les cinq autres communes que Vouziers (Machault, Challerange, Grandpré, Buzancy, Le Chesnais). Elles sont situées à proximité d’une voie où peuvent rouler des camions de 26 tonnes. Entourées de grillages, elles accueillent des équipements modulables. L’usager peut déverser les déchets depuis son véhicule dans la benne posée à même le sol : soit directement grâce à des plaques de liaison lorsque les portes sont ouvertes, soit grâce une passerelle d’accès permettant le surplomb lorsque le fond de la benne est rempli et que les portes sont fermées. Ces deux équipements sont légers et démontables, car ils doivent pouvoir voyager d’une déchetterie à l’autre. Les déchetteries de proximité ne sont ouvertes qu’une demi-journée par semaine et leur gardien est itinérant. Il se déplace d’un site à l’autre avec une fourgonnette spécialement équipée : à l’arrière un premier compartiment fait office de bureau avec une table et des chaises, tandis qu’un second, bien distinct, est réservé aux déchets trop particuliers qui ne peuvent être stockés qu’à Vouziers (pots de peinture, solvants….), pour lesquels des bacs de rétention ont été construits en vue du transport en fourgonnette.


Un investissement pour le long terme

Le coût global des investissements (création des cinq déchetteries et agrandissement de celle de Vouziers) s’élève à 809.616 euros. Sur ce total, l’achat des terrains, leur viabilisation et leur clôture représentent 745.000 euros, l’acquisition de cinq conteneurs 13.187 euros, et la fourgonnette aménagée pour le gardien itinérant 51.428 euros. La communauté prend 523.000 euros à sa charge, l’Etat (le FCTVA) 136.609 euros et la région Champagne-Ardenne aide pour un montant de 150.000 euros.

"Ces déchetteries de proximité vont nous permettre de prendre la mesure des flux de déchets de chaque canton, explique Francis Signoret, président de la communauté de communes. Ce qui nous permettra d’adapter les équipements modulables et les périodes d’ouverture au plus près des besoins de chaque site. Plus globalement, l’objectif est de favoriser le réflexe de tri des habitants pour faire baisser la redevance. Quitte à ce qu’à terme, on étudie l’éventualité d’une redevance incitative fondée soit sur le poids."

François Poulle, pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net
 

Communauté de communes de l'Argonne ardennaise

Nombre d'habitants :

18000

Nombre de communes :

95
44-46 rue du Chemin Salé
08400 Vouziers

Mathieu Santerre

chargé de mission

Sébastien Forget

directeur des services

Francis Signoret

Président
Haut de page