Transport collectif à la demande sur le plateau picard (62)

Publié le
dans

Oise

La communauté de communes du plateau picard et ses 52 communes ont lancé leur service de transport à la demande et aide à la mobilité, Tadam, en février 2012. Avec le soutien du syndicat mixte des transports collectifs de l’Oise.

La communauté de communes rurale réunit 52 communes pour près de 30.000 habitants sur un vaste territoire de 440 km2. "Tout projet de territoire est donc marqué par les contraintes de distance et la question de mobilité interne est importante, d’autant que certaines communes n’ont aucune ligne de transport régulier, explique Frans Desmedt, président de la communauté de communes du plateau picard. Restait à convaincre les élus qu’il était possible de construire un service de transport à la demande fiable et pas trop cher." Une première étude de faisabilité a été réalisée en 2008.

Partenariat avec le département de l’Oise

Pour mettre en place Tadam, la communauté de communes du Plateau picard a demandé une délégation de compétences au conseil général qui a posé une condition : que le service de transport à la demande ne vienne pas en concurrence des transports existants. "Cette demande du conseil général répond à un objectif de cohérence et de maîtrise des déficits publics, constate  Olivier Juchtzer, le directeur général adjoint (DGA). Cependant il est en pratique très difficile de vérifier les lignes de transport de la région et du département sur chaque destination et chaque horaire, c’est une tache qui s’est avérée très chronophage." Tout au long des études de définition, la communauté de communes a été conseillée par le syndicat mixte des transports collectifs de l’Oise, appelé Oise Mobilité.

Partage d’expériences

Une première étude sur les destinations (service et commerces, les deux gares du territoire) a été affinée à partir des expériences d’une demi-douzaine de collectivités du département, notamment le pays de Thelle "Grâce au partage d’expériences, nous avons choisi un modèle de destinations avec des horaires spécifiques, déjà mis en oeuvre dans certaines collectivités, explique le DGA de la communauté de communes. Nous avons également compris que plus le territoire est vaste, plus le service doit être mis en place progressivement, ce qui évite l’explosion du budget."

Horaires et destinations préétablis

Si les 52 communes souhaitaient être desservies, les élus ont trouvé un consensus sur 8 destinations dans quatre villes et 90 points d’arrêt. "Nous avons choisi de fixer les destinations et les horaires précis, avec la possibilité pour les habitants de réserver un passage à l’un des 90 arrêts la veille du déplacement."

Un service à caractère social

La montée en charge est prévue progressivement avec deux véhicules en circulation en juin 2012. Oise Mobilité gère les réservations et la billetterie comme pour tous les services de transport du département. En termes de financement, la région prend en charge 80% du déficit la première année dans le cadre du fonds régional d’appui au Pays picard (Frapp), puis l’aide diminue de 10 points par année. Ensuite, le syndicat mixte du département doit prendre le relais à hauteur de 40% du déficit. Ce qui permet de faire de Tadam, un service à caractère social puisque le trajet coûte 2 euros, la moitié pour les bénéficiaires de la CMU.
Après une enquête de satisfaction au second semestre 2012, le service sera aménagé en 2013. "Après 4 mois de service, nous voyons que la destination la plus prisée est la ville centre de Saint-Just, en particulier le jour du marché, avec 60 voyages contre 25 voyages en moyenne par jour", résume le DGA.
"Nous avons fait Tadam à notre rythme et aujourd’hui cela rend service à tous les habitants de toutes les communes", conclut le président.

Cécile Perrin, journaliste pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Communauté de communes du Plateau picard

Nombre d'habitants :

30000

Nombre de communes :

52
BP 10205
60132 Saint-Just-en-Chaussée Cedex

Frans Desmedt

Président

Olivier Juchtzer

Directeur général adjoint
Haut de page