Un appel à projets pour créer des plateformes big data mutualisées

Pas d'intelligence artificielle sans données massives à traiter. C'est une des conclusions du rapport du député Cédric Villani sur "l'intelligence artificielle au service de l'humain". Une matière première qu'il faut collecter, rassembler, structurer mais surtout mutualiser pour permettre à tout l'écosystème (start-up, PME, ETI…) d'exploiter pleinement les technologies big data (machine learning, deep learning, IA…). C'est pour favoriser l'émergence d'acteurs d'envergure que l'État vient de lancer un appel à projets "Mutualisation de moyens au service des filières et plateformes numériques de filières" dans le cadre du programme des investissements d'avenir. Inscrit dans la stratégie de transformation numérique des filières industrielles, celui-ci doit permettre de financer "des moyens de production, des infrastructures de tests, d’essais ou de recherche-développement partagés". Il cible notamment les secteurs où la France possède un savoir-faire et des fleurons industriels : santé, mobilité, énergie ou environnement. À terme, l'objectif est de créer de "très grandes bases de données mutualisées, centralisées ou distribuées, sectorielles ou cross-sectorielles, permettant l’élaboration d’applications industrielles de l’IA". On notera que le projet peut être porté par un pôle de compétitivité, un GIE ou une société d'économie mixte. L'appel à projets est ouvert jusqu'au 29 janvier 2020 avec des rendez-vous intermédiaires cet automne.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle