Anne Lenormand pour Localtis

Un concours pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments scolaires

Energie

Jeunesse, éducation et formation

Les ministres de la Transition écologique et de l'Education nationale ont lancé ce 21 février la nouvelle édition de "CUBE.S", un concours d'économies d'énergie entre établissements scolaires.

Lors d'une visite ce 21 février au collège des Hautes-Rayes (Yvelines), François de Rugy, ministre de la Transition écologique, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, ont lancé le challenge "CUBE.S" (Climat usage bâtiments d'enseignement scolaire), un concours d'économies d'énergie entre établissements scolaires. Organisé dans le cadre du programme de certificats d'économies d'énergie (CEE) du même nom par l'Institut français pour la performance des bâtiments (IFPEB) et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema), il vise à la fois à sensibiliser les élèves par l'exemple à la nécessité de réduire la consommation d'énergie et doit permettre aux collectivités d'inscrire leurs bâtiments dans une trajectoire de réduction de leurs consommations énergétiques et de leurs émissions de gaz à effet de serre.
"Réduire nos consommations d’énergie est le premier levier sur lequel nous devons nous appuyer pour être plus efficaces dans notre lutte contre les dérèglements climatiques", a expliqué François de Rugy. Les écoles, collèges et lycées représentent plus de la moitié du parc des bâtiments publics français. Leur rénovation constitue ainsi une priorité pour atteindre notre objectif de neutralité carbone en 2050." "Le défi climatique est la question du XXIe siècle et l’école est à l’avant-poste de ce combat", a déclaré pour sa part Jean-Michel Blanquer.

Un financement de 12 millions d'euros via les CEE

Le challenge "CUBE.S", qui compte de nombreux partenaires - l'Association des directeurs techniques des métropoles, des départements et des régions (ADTech), le département des Yvelines, pionnier du concours, EDF, la Banque des Territoires, le plan Bâtiment durable, l'Ademe…-   est ouvert à tout établissement scolaire du secondaire (collèges et lycées) public ou privé, en France métropolitaine ou dans les départements et régions d'outre-mer. Le programme de CEE apporte un financement de 12 millions d'euros aux participants du concours pour leur permettre de bénéficier de prestations de formation, d'animation et de réunions collectives destinées à renforcer leurs actions de pédagogie et de sensibilisation. Le concours s'organise en deux temps, avec une première année de mobilisation générale puis un suivi de performances pendant 4 ans afin de "mobiliser  les bons usages et optimiser les installations techniques, éduquer les élèves aux économies d'énergie, mieux anticiper les travaux de rénovation énergétique", indiquent les ministères dans un communiqué.
La première édition du challenge se déroule jusqu'au 31 août 2019. Les deux ministres ont invité les collectivités territoriales et les chefs d'établissement scolaire à s'inscrire "massivement" à la seconde édition, dont les inscriptions ont débuté le 1er janvier dernier et qui se déroulera du 1er septembre 2019 au 31 août 2020. Ils misent sur la participation de 1.000 établissements (10% des établissements). Les établissements candidats sont d'abord jugés sur les économies d'énergie réalisés pendant l'année scolaire. Des prix pour le meilleur programme éducatif ou le meilleur événement de sensibilisation seront également remis à chaque fin d'année scolaire, soit deux mois après la fin du concours.
Lors de la première édition du concours, des actions concrètes ont été mises en œuvre, telles que l'optimisation de la programmation du chauffage ou la mise en place de projets pédagogiques interdisciplinaires autour de la réduction de la consommation d'énergie du bâtiment.
 

Haut de page