Un îlot démonstrateur bois à bilan bas carbone à Strasbourg

Publié le
dans

Développement durable

Grand Est

La Banque des Territoires développe des solutions opérationnelles pour accélérer la mise en œuvre de la transition écologique et énergétique et contribuer à l’atteinte des objectifs nationaux. En matière énergétique, son objectif est de permettre à chacun en tout point du territoire de limiter son empreinte carbone. C’est pourquoi elle s’engage notamment pour le développement de l’offre sur l’efficacité énergétique des logements privés, comme avec l’ilot démonstrateur bois à bilan bas carbone à Strasbourg, dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir.

Porté par la ville et l’Eurométropole de Strasbourg, le projet d’ilot démonstrateur résidentiel bois à bilan bas carbone regroupe près de 450 logements, utilisant au maximum des matériaux bois et biosourcés, avec des niveaux de hauteur encore pas réalisés en France, sobres énergétiquement et à des coûts maîtrisés.

La Banque des Territoires dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir soutient le financement des trois lots composant cet ilot. En effet, dans le cadre de l’action Ville de Demain du Programme d’Investissements d’Avenir, la Banque des Territoires a apporté un financement d’un montant total de 3, 741 M€ pour ce projet.

Le premier lot, déjà livré, développe un total de 146 logements et 900 m2 de commerces, l’ensemble étant réparti en 2 bâtiments. Il est particulièrement innovant par son recours au bois structurel sur des logements aux hauteurs élevées (38 m pour 11 niveaux). La structure repose sur un complexe de murs et de planchers réalisés en bois lamellé croisé.

L’ilot est également vertueux sur la mutualisation du système d’approvisionnement énergétique en utilisant une énergie renouvelable ainsi que sur la mutualisation des besoins en stationnement à l’échelle d’un seul parking.

Cet ilot a permis de développer la filière bois en apportant la démonstration de la faisabilité de ce type de projet en ossature bois et de réduire de 30% les émissions de CO2 dès la phase de construction.

Haut de page