Personnes âgées - Un label distinguera les initiatives des collectivités en faveur du "bien vieillir"

Le plan national "Bien vieillir" 2007-2009, présenté le 24 janvier 2007 par le ministre délégué aux Personnes âgées, constitue le complément naturel du plan "Solidarité grand âge" dont Philippe Bas dressait, il y a quelques semaines, un bilan plutôt positif. Ce nouveau plan s'attache à la prévention du vieillissement et vise par conséquent plutôt les jeunes retraités. Il est centré sur la nutrition, la promotion de l'activité physique et sportive, la prévention des facteurs de risques, le bon usage des médicaments et le développement de la recherche sur la prévention du vieillissement. Deux des sept axes du plan intéressent toutefois directement les collectivités territoriales.
Le premier concerne le renforcement de la solidarité entre générations avec, en particulier, le développement des expériences d'habitat intergénérationnel. Financées par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), les initiatives en la matière pourront s'appuyer sur la charte "Un toit, deux générations", élaborée par la Fondation nationale de gérontologie et Sciences-Po Paris autour du logement des étudiants. Plusieurs collectivités sont d'ores et déjà très investies dans les activités intergénérationnelles et neuf d'entre elles - Ajaccio, Beaune, Besançon, Buironfosse (Aisne), communauté de communes de Chamboulive (Corrèze), Metz, Puy-Saint-Martin (Drôme), Saint-Amand-les-Eaux et Thouars - ont d'ailleurs été primées à ce titre en mai dernier.
Un autre axe du plan consiste à "développer le bien vieillir au niveau local". Il regroupe deux mesures. La première consiste en un appel annuel à projets, lancé par le ministère et la CNSA et portant sur la déclinaison locale du plan national, autour de plusieurs thèmes : prévention des maladies et des situations à risques, promotion de la nutrition et de l'activité physique, aménagement de l'environnement individuel, développement des activités intergénérationnelles et valorisation du rôle des seniors et de leur participation à la vie sociale. La CNSA apportera à ce titre un financement annuel de 3 millions d'euros. La seconde mesure concerne la mise en place, à partir de 2008, d'un label "bien vieillir - vivre ensemble", qui sera décerné par le ministère et permettra "de promouvoir les initiatives des collectivités locales dans le domaine du bien vieillir".

 

Jean-Noël Escudié / PCA

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle