Environnement - Un "plan de mobilisation" pour accompagner la croissance des métiers "verts"

Valérie Létard, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a présenté ce 9 septembre en Conseil des ministres une communication sur les orientations pour le développement des métiers de la "croissance verte". Selon les estimations du Boston Consulting Group, 600.000 emplois devraient être créés d'ici à 2020 dans les nouveaux secteurs d'activités créés par le Grenelle et dans ceux reconvertis à la croissance verte : 392.000 dans le bâtiment, 249.000 dans les transports, 134.000 dans les énergies renouvelables et 22.000 dans la prévention des risques naturels et technologiques. "Notre responsabilité, c'est d'adapter très vite les formations existantes et d'en inventer de nouvelles", a déclaré Valérie Létard au cours d'une conférence de presse. Un "plan de mobilisation des filières et des territoires pour le développement des métiers de la croissance verte" sera élaboré d'ici la fin de l'année en lien avec les acteurs des politiques de l'emploi.

Ce plan va s'articuler autour de quatre axes : l'identification des métiers concernés – la création d'un observatoire national "prospectif et partagé" est prévue -, la définition des besoins en formation, le recrutement, pour remédier au manque de professionnels dans certains secteurs et l'information et la valorisation des métiers de la croissance verte. Piloté par Valérie Létard avec l'appui du Commissariat général au développement durable, le plan doit associer un grand nombre de partenaires : les collectivités locales qui choisiront de s'engager dans une démarche d'expérimentation, les organisations professionnelles, les entreprises, les acteurs des politiques de l'emploi (Pôle emploi, missions locales, organismes de placement), l'Ademe et de nombreux secteurs ministériels.

En octobre, un comité de pilotage national composé de l'ensemble des acteurs se réunira et des comités par filière et par secteur (agriculture, transport, énergies renouvelables, bâtiment, déchets…) seront mis en place. En novembre, des conventions avec les régions et des porteurs d'expérimentations spécifiques seront proposées. Le plan d'action global devra être validé par le comité de suivi du Grenelle de l'environnement en décembre avant d'être présenté au cours d'une conférence nationale sur les métiers verts début 2010.
 

Anne Lenormand

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle