Un réseau internet municipal dans un village enclavé (30)

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Gard

Saint-Bresson, village enclavé dans les montagnes du Gard, s'est doté en 2006 d'un réseau internet mutualisé, grâce à la mobilisation de bénévoles. La commune propose à ses administrés un accès haut débit, et en fait un levier de développement économique. D'abord expérimental, le dispositif de "wifi longue distance" est aujourd'hui bien parti.

Le Pays Viganais, au nord de Montpellier, alterne crêtes et vallées. De petits villages s'accrochent à la montagne et tentent de s'y développer. C'est difficile ! Saint-Bresson, qui comptait 230 habitants au début du siècle dernier, en dénombre 55 en 2010. Le village est magnifique, mais il est à plus d'une heure de route de Montpellier.
"On sous-estime beaucoup l'impact des technologies de l'information et de la communication sur le développement local. L'arrivée d'Internet haut débit dans ce village contribue à changer la donne. Nous avons aujourd’hui huit habitants qui ne peuvent se passer d’Internet, une journaliste, deux producteurs de spectacles, une graphiste, un photographe...", explique Patrick Darlot, maire de Saint-Bresson.

Une convention avec une autre commune permet d’amener la liaison wifi

En 2005, quand le maire commence à chercher le moyen de raccorder Saint-Bresson au haut débit, le wifi longue distance est expérimental (voir encadré), et il faut "mettre les mains dans le cambouis". Ce que l’élu va faire avec l'aide de Pascal Rullier, un ingénieur réseau membre de l'association Rural Area Network (RAN). Ensemble ils mettent en place une liaison entre Saint-Bresson et Ganges, un bourg de 4.000 habitants, implanté sur la colline voisine. Les deux communes passent une convention qui autorise Saint-Bresson à amener deux lignes téléphoniques dans le cimetière de Ganges, face à Saint-Bresson, et à installer une antenne. La commune loue également deux lignes ADSL qui, transportées par l'onde radio du wifi, arrivent jusqu'au clocher de Saint-Bresson et de là chez les particuliers et dans les entreprises. Ce réseau secondaire est maillé de façon à ce que si une antenne tombe en panne une autre prenne le relais.

Installation et gestion bénévoles

Dix-sept foyers forment ce mini-réseau. Ce dernier apparait dans le budget communal sous forme d'une ligne parfaitement identifiée : les investissements en matériel et les abonnements (lignes FT et ADSL par deux fournisseurs indépendants) y sont inscrits. En revanche, il n'y a aucun salaire, puisque tout le travail d'installation et de gestion du réseau est bénévole. Le prix de l'abonnement, 25 euros par mois et par famille en 2012, est calculé chaque année de façon à ce que le dispositif soit toujours légèrement excédentaire. Depuis la mise en place du réseau municipal, l'investissement matériel a été d'un peu moins de 8.000 euros, sachant que trois générations d'antennes ont été installées.

Les "bidouilleurs de génie" passent la main

Pour que le réseau fonctionne, il est indispensable que les deux antennes soient en vis-à-vis. Il ne doit y avoir aucun obstacle, même un arbre peut couper la transmission. Saint-Bresson alimente en Internet haut débit un hameau situé à 4 km sur la commune de Roquedur mais a dû renoncer à inclure plusieurs familles installées dans des endroits n'ayant pas de visibilité directe sur le clocher du village. Pour les relier au réseau, il aurait fallu installer des relais auto-alimentés en électricité, sur des mâts en pleine nature. Cela ne pose pas de problèmes techniques mais en fait une proie facile pour les voleurs. Hormis cette réserve, le système est aujourd'hui éprouvé, les constructeurs ont mis sur le marché des produits fiables qui ne nécessitent plus l'intervention de"bidouilleurs" de génie.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

Wifi résidentiel et wifi longue distance
Le wifi est habituellement utilisé pour une diffusion résidentielle de faible portée. Les appareils ont une faible puissance d'émission et sont équipés d'antennes omnidirectionnelles de faible gain ce qui ne permet pas de liaison longue distance.
Le wifi longue distance utilise des antennes directives qui concentrent le signal permettant d'émettre sur un point précis qui peut être distant de 50 km.
Le point de départ du réseau doit être installé dans une commune qui possède l'ADSL. Une antenne envoie le signal vers une autre qui le redistribue localement.

L'association Rural Area Network (RAN) regroupe une quarantaine de réseaux ruraux français. Elle organise des rencontres régulières et développe un réseau d'entraide notamment grâce à une liste de diffusion

Mairie de Saint-Bresson

Nombre d'habitants :

65

Le Village
30440 Saint-Bresson

Patrick Darlot

Maire
Haut de page