Valérie Liquet pour Localtis

Une aide de 500 euros pour la mobilité des bacheliers modestes entrant dans l’enseignement supérieur

Jeunesse, éducation et formation

Une circulaire reconduit l'aide à la mobilité de 500 euros pour les lycéens boursiers qui auront "accepté définitivement une proposition d'admission (OUI ou OUI-SI) pour un vœu confirmé hors de leur académie de résidence".

Frédérique Vidal avait annoncé, le 22 janvier 2019, lors de ses vœux à la communauté de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, que l'année 2019 verrait le déploiement d'une politique plus affirmée en faveur de la mobilité des étudiants (voir notre article ci-dessous). La ministre allait notamment "lever les obstacles matériels" via un "fonds pour la mobilité qui sera mis en place cette année". 
La circulaire sur les "Aides spécifiques à certains bacheliers" est partie le 14 mai 2019 chez les recteurs et les présidents et directeurs de Crous. Il s'agit d'une "aide d'accompagnement à l'entrée dans l'enseignement supérieur" d'un montant de 500 euros versés en une seule fois en début d'année scolaire. Elle est ouverte aux bacheliers boursiers qui satisfont deux conditions cumulatives : être inscrit à Parcoursup 2019 et avoir accepté définitivement une proposition d'admission (OUI ou OUI-SI) pour un vœu confirmé hors de leur académie de résidence. Les demandes d'aide sont instruites par le directeur général du Crous de l'académie d'accueil. L'aide d'accompagnement à l'entrée dans l'enseignement supérieur est cumulable avec une bourse sur critères sociaux, une allocation annuelle, une aide ponctuelle, une aide à la mobilité internationale ou une aide au mérite.
Les demandes s'effectuent de manière dématérialisée sur le portail MesServices.Etudiant.gouv.fr.
 

Haut de page