Savoie

Une centrale villageoise dans le parc du massif des Bauges (73)

Environnement

Energie

Dans le parc naturel régional du massif des Bauges, la commune de La Thuile est partenaire du projet "centrales villageoises" qui s'inscrit dans la dynamique des "territoires à énergie positive" (Tepos) et s’appuie sur une structure d'investissement citoyen. Afin de créer une centrale photovoltaïque multi-sites, le périmètre du projet a été élargi à six communes.

Impulsé en 2010 par l'agence régionale Rhône-Alpes énergie environnement, le projet des "centrales villageoises" propose d'expérimenter des dispositifs de production d'énergie renouvelable dans les parcs naturels régionaux en s'appuyant sur des fonds européens. Sur ces territoires pilotes, l'agence régionale soutien la création de sociétés locales qui associent citoyens, entreprises locales et collectivités. En 2013, une société, Perle, est créée sous forme de SAS afin de permettre aux citoyens et aux entreprises d'investir.

Elargir le périmètre aux six communes du plateau de Leysse

Le premier projet auquel s'attaque la SAS consiste à vendre à EDF l'énergie produite par des panneaux photovoltaïques installés sur la commune de La Thuile. La mairie propose de mettre à disposition sa toiture, celle de la salle polyvalente de 160 m2 orientée plein sud et celle d’un bâtiment de l'office public de l'habitat, d'aménagement et de construction (Opac). Des particuliers ajoutent à cette proposition les toitures de leurs maisons, permettant de réaliser une opération économiquement rentable. Le projet consiste à relier au réseau sept toitures équipées de panneaux photovoltaïques.

Tout se révèle nettement plus compliqué ! La jeune société se heurte notamment à des difficultés techniques : dans les territoires ruraux, le réseau électrique n'est pas dimensionné pour permettre l'apport d'énergie. Le raccordement de la salle polyvalente de La Thuile aurait, par exemple, nécessité l'installation d'un transformateur, beaucoup trop coûteuse. Par ailleurs, plusieurs propriétaires privés se désistent, compromettant l'équilibre économique de l'opération.
Le comité de gestion de la SAS reconfigure le projet en élargissant le périmètre aux six communes du plateau de Leysse. Reste à trouver des volontaires pour mettre des toits à disposition.

Convaincre les propriétaires malgré une faible rémunération

Une fois que les meilleurs toits - en termes d'orientation, de surface et de pente - ont été repérés, il faut convaincre le propriétaire, à qui la location ne rapportera que 4.000 euros sur vingt ans. Certes la rémunération est faible, il faut compter sur la motivation et quelques compensations. "En plus de participer à une entreprise vertueuse, explique le président de la SAS, l'installation des panneaux photovoltaïques peut permettre aux propriétaires de faire des travaux sur leur toiture à moindres frais. Nous proposons de payer les loyers à l'avance sous forme de prise en charge de travaux. Enfin, au terme des vingt ans qui lient le fournisseur d'électricité à EDF, les panneaux deviennent la propriété du loueur assurant ainsi l’autonomie énergétique de l’habitation."
Forts de ces arguments, les administrateurs de la SAS convainquent les propriétaires de sept toitures réparties sur les communes de La Thuile et de Puygros, pour une puissance totale de 57 Kwc et un investissement de 200.000 euros, financé pour un tiers en fonds propres. L'inauguration a lieu le 25 avril 2015.

Vers de nouvelles perspectives de mobilisation citoyenne

"Cette initiative positionne nos communes comme une petite réserve verte et écolo pour Chambery métropole, explique maire de La Thuile, Dominique Pommat, Mais ce n'est pas ça qui va nous permettre d'équilibrer notre budget communal." Plus globalement, l’élu se réjouit du travail de mobilisation citoyenne effectué par la SAS et ses 70 citoyens actionnaires. Il veut les avoir à ses côtés pour développer la filière "bois-énergie" sur le plateau de Leysse.

Au-delà du photovoltaïque, l’élu sait que le plateau est riche de nombreuses ressources naturelles : biomasse avec les forêts, petite hydraulique avec les torrents de montagne, le fumier produit par les fermes permet même d'envisager la création d'unités de méthanisation. C'est en exploitant toutes ces ressources qu'un territoire entre dans la dynamique Tepos.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Commune de La Thuile

Chef-lieu
73190 La Thuile
04 79 84 73 23
la.thuile@orange.fr
Nombre d'habitants : 307

Dominique Pommat

Maire
pommat.dominique@orange.fr

Jérôme Caviglia

Président de la SAS Perle
president.perle@centralesvillageoises.fr
Haut de page