Gard

Une commune soutient un poulailler collectif pour réduire les déchets organiques (30)

Environnement

Energie

La mairie de Mandagout a apporté un soutien matériel et logistique à la création d’un poulailler collectif. Celui-ci est géré par des bénévoles et permet de valoriser les déchets de cuisine des habitants.

L’idée de bâtir un poulailler collectif à Mandagout (411 habitants) dans le Gard est née en 2012, d’un petit groupe d’une dizaine d’habitants, soucieux de contribuer, à leur échelle, à la réduction des déchets. La mairie a tout d’abord mis gracieusement à disposition du collectif d’habitants un petit terrain situé derrière l’école. Les employés municipaux ont ensuite installé le grillage et construit le poulailler avec des matériaux achetés par la mairie. L’élevage, constitué d’un coq et de 12 poules, a été fourni également par la commune (environ 10 euros la poule).

Bénévoles aux manettes pour le fonctionnement

La construction du poulailler, puis son fonctionnement reposent sur le bénévolat local. Les seaux distribués aux familles volontaires pour recueillir les déchets organiques, ont été donnés par un apiculteur. Les habitants y ont indiqué leur nom, et les déposent dans un abri près du poulailler. Charge ensuite aux bénévoles de nourrir les poules, de compléter si besoin les déchets par des graines achetées par la mairie, de ramasser les œufs et de nettoyer le poulailler. La paille sale est déposée dans un compost, situé derrière le poulailler. Le poulailler peut donner jusqu’à 60 œufs par semaine, ils sont distribués aux foyers qui ont déposé des seaux.
Une réunion de coordination se tient tous les six mois environ pour établir le planning des bénévoles chargés du poulailler. "La principale contrainte de cette initiative est qu’elle mobilise des bénévoles toute l’année, même pendant les vacances...", observe la secrétaire de mairie.

Important travail de sensibilisation pour recueillir les déchets adaptés

Les habitants, ont été avertis par la presse locale, une réunion d’information et le bouche-à-oreille. "Un travail d’information doit être sans cesse renouvelé afin que les habitants déposent dans les seaux uniquement la part de leurs déchets consommables par les poules : via des affiches près du poulaillers, des discussions entre les bénévoles et les habitants,. Nous avons par exemple vu des pots de yaourt", précise Mireille Peyre secrétaire de mairie, membre du groupe à sa création.

Déchets de la cantine également collectés

Depuis trois ans, une dizaine de familles dépose régulièrement ses déchets de cuisine. "Sans l’adhésion de la mairie et son financement des matériaux, cette action n’aurait certainement pas pu voir le jour, même si ce sont des bénévoles qui s’en occupent" poursuit la secrétaire de mairie. "Nous récupérons également les déchets verts de la cantine, même si elle ne peut pas en contrepartie utiliser les œufs de nos poules, en raison de contraintes réglementaires. Par contre, c’est une très bonne occasion de sensibiliser les enfants."

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Commune de Mandagout

Village
30120 Mandagout
04 67 81 13 83
Nombre d'habitants : 411

Francine Arbus

Maire

Mireille Peyre

Secrétaire de mairie
mairie.mandagout@wanadoo.fr
Haut de page