Une maison d’accueil de mères isolées pour revitaliser l’Hospitalet-près-l’Andorre (09)

Publié le
par
Lucile Vilboux
dans

Logement

Ariège

Pour maintenir et renforcer le dynamisme de ce village de 91 habitants, la municipalité de l’Hospitalet-près-l’Andorre en Ariège a engagé il y a cinq ans le projet d’une résidence sociale d’accueil de mères isolées et de leurs enfants, la Maison des Cimes. Après de nombreuses mais constructives démarches la structure ouvrira à la rentrée 2019.

C’est pour conserver le dynamisme du village, créer du lien social et sauvegarder l’école à classe unique incluse dans un regroupement pédagogique (RPI) mais fragilisée par une baisse démographique constante, que la municipalité de l’Hospitalet-près-l’Andorre (91 habitants en 2015, jusqu’à 193 en 1962) s’est lancée dans le projet de la maison des Cimes. Cette résidence sociale (voir encadré), qui accueillera des mères isolées à partir de la rentrée 2019 a été imaginée et proposée par les enseignantes du RPI, désireuses de travailler sur un projet commun pour l’aide à la parentalité et la prévention, en collaboration avec les différents partenaires médico-sociaux.

12 à 24 mois pour se reconstruire

La résidence ouvrira en juin 2019 et pourra héberger jusqu’à six mères seules et neuf enfants de moins de 11 ans, donc susceptibles de fréquenter l’école. Les résidentes accueillies pendant 12 à 24 mois seront en cours d’insertion sociale et accompagnées pour apprendre à revivre dignement et en autonomie, après avoir vécu des situations difficiles. A noter cependant que cette structure n’assure pas d’accueil d’urgence ni de personnes en situation administrative irrégulière.

Soutien social, activités collectives…

Ces mères seront soutenues individuellement par les services sociaux habituels, mais aussi par des activités collectives proposées au sein de la maison (dont certaines seront ouvertes à la population) : repas réguliers, groupes de parole, activités d’estime de soi (coiffure à domicile, poterie, yoga…), temps de découverte locale (randonnées, sorties culturelles…), participation à des moments de vie du village...

… et participation à la vie du village

Dans le cadre du projet REAAP (Réseau d’Écoute, d’Appui, d’Accompagnement à la Parentalité) impulsé par les écoles du RPI, les résidentes pourront participer aux ateliers sur les temps scolaires et aux sorties culturelles familiales avec les autres familles. Proche d’un domaine skiable et proposant encore de nombreux services de proximité (commerces, camping…), le village peut en outre offrir des opportunités de travail partiel pour les résidentes.

Une association gère la maison des Cimes

La maison appartient à la commune, mais sa gestion et le suivi des résidentes sont confiées à l’association France Horizon, dont la vocation à l’échelle nationale est d’accueillir et d’accompagner les publics en difficulté. Une fois aménagée (les travaux débutent fin 2018), la maison comprendra des espaces privatifs (2 T2 et 4 T3) et communs : cuisine, pièce de vie, coin jeux, buanderie, entrée, espaces administratifs et bureau de permanence sociale et médicale.

Rôle essentiel de la commune et de ses partenaires

La commune prend en charge la rénovation de la maison (656.000 € HT financés par la mairie pour 220.000 € puis l’État, l’Europe via les fonds Leader, la Région, le Département et la communauté de communes) en lien avec le projet social et architectural. Elle mettra les locaux à disposition de France Horizon gratuitement (loyer symbolique de 1 €) par un bail notarié. Le fonctionnement sera pris en charge par les redevances versées par les résidentes (voir encadré), l’État, le Département, la Caf et les deux mairies du RPI (l’Hospitalet et Mérens-les-Vals).

Cinq années de réflexions et de démarches

Si, sur le papier, le projet est séduisant, sa mise en œuvre a été plus complexe que prévu. Il aura fallu cinq années pour définir une méthodologie, convaincre et rassembler les partenaires (avec l’aide d’une chargée de mission prestataire durant quelques mois), obtenir les agréments nécessaires, définir le projet social et de vie du lieu, trouver les financements et mobiliser les habitants. « Nous les avons réunis pour leur expliquer le projet et dissiper leurs craintes en présence d’un représentant de l’association gestionnaire. 70 % d’entre eux sont repartis séduits par le projet ! », explique le maire Arnaud Diaz.

Co-construction avec tous les partenaires

Les différents partenaires, déjà fortement mobilisés pour la mise en œuvre du projet, vont continuer à se retrouver au sein de deux comités de pilotage différents. Le comité de pilotage territorial (France Horizon, élus locaux et territoriaux concernés, enseignantes du RPI et un membre de l’aide social) se réunira régulièrement pour donner un avis, évaluer, s’appuyer sur le réseau des personnes locales pour trouver des solutions et faire avancer les partenariats. Le second comité de pilotage « territorial élargi » sera chargé du bilan et de l’évaluation annuels avec les membres du premier comité de pilotage, un représentant de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des population (DDCSPP), des services départementaux de l’Éducation Nationale et de la Région. « Aujourd'hui, c’est un projet véritablement co-construit. Il est impossible d’envisager ce type d’action seul dans son coin », témoigne le maire.

Qu’est-ce qu’une résidence sociale

Les résidences sociales sont des établissements composés de logements temporaires meublés et d’espaces collectifs.
Elles peuvent accueillir des personnes isolées ou des familles de petites tailles ayant des difficultés à accéder au logement autonome classique, qui disposent de fortes capacités d’autonomie dans le logement.
Elles paient une redevance au gestionnaire de la structure comprenant le loyer, les charges individuelles et les charges collectives, selon leurs niveaux de ressources. Ces logements ouvrent droit à l’APL.
Elles peuvent également solliciter le responsable de résidence et bénéficier d’un accompagnement spécifique de la part d’un travailleur social.

 

Commune de L’Hospitalet-près-l’Andorre

Nombre d'habitants :

91
Place Soulé,
09390 L’Hospitalet-Près-l’Andorre
contact@mairie-hospitalet.fr

Arnaud Diaz

Maire
Haut de page