Une plateforme favorise la réutilisation du matériel paramédical pour les particuliers dans le département (50)

Publié le
par
Emmanuelle Stroesser
dans

Economie sociale et innovation

Manche

Dans la Manche, du matériel paramédical pour des aides techniques est réparé et reconditionné. Il devient ainsi accessible à des personnes qui ne pouvaient s'en doter. Mis en place par le département, le dispositif est porté depuis 2017 par une société coopérative d'intérêt collectif. Il s'inscrit à la fois dans la politique de maintien à domicile et d'économie circulaire.

Chaque année, des personnes achètent des aides techniques à l’autonomie dont elles n'ont plus l'usage pour diverses raisons : le handicap était temporaire, le matériel n'est plus adapté à la personne, etc. "Nous avions tous dans nos communes et CCAS des personnes souhaitant nous offrir du matériel paramédical inutilisé, alors que dans le même temps, nous avions des personnes qui avaient des difficultés à s'équiper à moindre coût. Nous avons donc réfléchi à un système permettant à la fois de récupérer ces matériels -pour toutes sortes de handicaps lourds ou légers- en vue de les réparer au besoin pour les prêter à prix réduit, ou bien démanteler ceux devenus inutilisables", explique la conseillère départementale en charge des actions en faveur des personnes en situation de handicap, Sylvie Gâté. 

Choix du portage par une Scic

Des enquêtes menées depuis 2016 par les services du département auprès des services d'aide à domicile, des Ehpad et établissements médicosociaux ont confirmé l’intérêt du recyclage et du prêt de matériel pour nombre de personnes. Une fois la décision prise de tester un dispositif, les élus départementaux ont voulu que la plateforme soit portée par une coopérative d'intérêt collectif afin de pouvoir associer des partenaires privés et publics : conseil départemental, mais aussi d'autres collectivités locales ou CCAS. Ces derniers sont membres de la Scic par l'intermédiaire de l'Union départementale des CCAS (UNCCAS), qui a pris une part au sein de la coopérative.

Aide à la création d’une antenne Éco Réso Autonomie dans la Manche

Le département s'est tourné vers Éco Réso Autonomie, une Scic qui avait commencé à travailler pour la collecte de matériel médical utilisé et sa remise en état suite à un appel à projets national de la Caisse nationale pour la solidarité et l'autonomie (CNSA). Le conseil départemental a aidé au lancement d’une antenne dans la Manche, en adoptant une subvention de 20.000 euros pour son démarrage. Le projet a ensuite été retenu dans le cadre de la conférence départementale des financeurs Autonomie. La plateforme départementale Éco Réso Autonomie a été lancée en 2017.

Service gratuit d’évaluation des besoins à domicile

La plateforme s'adresse aussi bien aux personnes en situation de handicap qu'aux personnes âgées en perte d'autonomie. "La plateforme vend, prête ou loue du matériel suivant la situation et les revenus de la personne. Ce qui garantit que la personne dispose du bon matériel au bon moment et au coût le plus juste". Pour cela, deux ergothérapeutes de la Scic Éco Reso peuvent intervenir à la demande au domicile des personnes pour évaluer avec elles leurs besoins et trouver le matériel le plus adapté. Le plus souvent, la livraison a lieu la semaine suivant la demande. L'intervention est gratuite, subventionnée via la conférence départementale des financeurs Autonomie.

Une expérimentation avec la CPAM de la Manche doit permettre de faciliter le remboursement de ce matériel médical utilisé, et donc déjà remboursé une fois.

Conseil départemental de la Manche

Nombre d'habitants :

500000

Nombre de communes :

476
Route de Candol
50050 Saint-Lô cedex
dclic@manche.fr

Solenn Guéguéniat

Directrice de la délégation à la maison de l’autonomie
Haut de page