Vaccination des agents territoriaux par les médecins de prévention : ce qu'il faut savoir

Une note d'information de la direction générale des collectivités locales précise les modalités selon lesquelles les services de médecine préventive relevant de la fonction publique territoriale peuvent vacciner les agents.  

Depuis le 25 février, les services de santé au travail du secteur privé peuvent vacciner les salariés répondant à certains critères (vaccin AstraZeneca). Les médecins de prévention peuvent faire de même dans le secteur public, sur la même base que leurs homologues du privé - à savoir le protocole établi par la direction générale du travail - et en utilisant le même vaccin. Les administrations de l'État peuvent aussi se référer à la foire aux questions sur la gestion de l'épidémie de Covid-19, que la direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP) a mise à jour le 26 février, pour évoquer ce sujet. S'y trouvent les principaux points de vigilance à l'attention des employeurs de la fonction publique d'État. Des précisions que la direction générale des collectivités locales (DGCL) a maintenant déclinées pour la sphère publique locale, dans une note d'information aux préfets, datée du 9 mars.
Selon ce document qui circule sur Internet et les réseaux sociaux, l'employeur territorial peut organiser la vaccination de ses agents directement avec les médecins de prévention intervenant habituellement, ou bien en confiant son exécution à un prestataire.
À ce jour, les agents territoriaux "éligibles prioritairement à la vaccination" sont les personnes âgées de 50 à 64 ans inclus, présentant des comorbidités (pathologies cardiovasculaires ou respiratoires chroniques, diabète de types 1 et 2, obésité, cancer…) et ayant donné leur consentement pour être vaccinées.
Un agent territorial faisant partie du public cible et qui souhaite être vacciné doit lui-même prendre l'attache du service de médecine préventive afin de convenir d'un rendez-vous. Celui-ci, qui doit rester confidentiel, a lieu sur le temps de travail de l'agent et ne donne lieu à aucune récupération.
Les employeurs territoriaux sont invités à informer l'ensemble de leurs agents de la possibilité d'être vaccinés par le service de médecine de prévention. En leur rappelant que certains agents sont prioritaires et que l'acte, confidentiel, est réalisé seulement avec le consentement de la personne concernée.

Référence : note d'information relative aux modalités de mise en oeuvre de la stratégie nationale de vaccination contre la Covid-19 dans les services de médecine préventive relevant de la fonction publique territoriale (en téléchargement ci-dessous).
 

Téléchargements

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle