Vitry (94) refond son mensuel et lance un nouvel hebdomadaire

Publié le
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Tourisme, culture, loisirs

Val-de-Marne

Après le site internet et le magazine mensuel, Vitry-sur-Seine (82 000 hab.) a diversifié, à budget constant, son offre de communication en lançant "Vitry Hebdo". Avec 25 000 exemplaires et 140 points de diffusion, le nouveau support privilégie l'information associative et citoyenne.

A Vitry, le mercredi est un jour particulier. Depuis le mois de septembre 2004, les habitants ont rendez-vous chaque semaine avec l'actualité municipale et locale. La mairie a en effet créé un journal d'information de proximité qui rend compte des différents événements de la ville et des initiatives de ses habitants. En 8 pages, Vitry Hebdo fait le tour de l'actualité dans de nombreux domaines : vie quotidienne, loisirs, événements culturels et sportifs, vie des quartiers, travaux, menus des cantines... Tout en conservant son magazine mensuel, la mairie entend privilégier la proximité et la réactivé avec son nouvel hebdomadaire. "Vitry Hebdo répond essentiellement à un besoin d'information rapide et son contenu doit répondre à une question simple : que se passe-t-il dans ma ville ce week-end, en particulier du côté des associations ?", explique Jean-Pierre Moineau, adjoint au maire chargé de la communication. Les animations et les événements sont nombreux dans les villes et les initiatives se décident de plus en plus vite", ajoute Christophe Menuel, directeur de la communication. Estimant qu'une parution mensuelle ne permet pas de suivre le rythme imposé par la nature de cette information de proximité - notamment en raison des délais de bouclage d'un mensuel qui obligent à figer le contenu d'un numéro très en amont de sa diffusion - la ville a opté pour une périodicité hebdomadaire. Dans ces conditions, le positionnement du magazine "Vitry le mensuel" a évolué.

Maîtriser les coûts de fabrication

Le mensuel privilégie une actualité "froide", faite de dossiers, de reportages et d'articles de fond, permettant de prendre du recul par rapport à l'événement. Par ailleurs, son contenu est bien distinct de celui de l'hebdomadaire. "Le mensuel est avant tout un journal institutionnel qui rend compte des différentes actions et projets de la ville. L'hebdomadaire est nettement plus centré sur la vie associative et les initiatives des habitants. Les informations provenant des associations représentent plus du tiers de son contenu", précise Christophe Menuel.
Depuis la rentrée dernière, l'offre d'informations éditée sur papier s'est donc enrichie, mais la création du nouvel hebdomadaire s'est faite à budget constant. Plusieurs raisons expliquent ce paradoxe apparent. Tout d'abord, la ville a mis fin à sa collaboration avec l'agence de communication chargée jusque-là de concevoir et de réaliser le mensuel. La rédaction et la mise en pages sont désormais assurées en interne par une équipe de journalistes et de maquettistes. Ensuite, la pagination du mensuel a été revue à la baisse. De 48 pages, elle est passée à 32. Conséquence : les gains obtenus sur le coût du mensuel permettent de financer la rédaction et la mise en pages - le tout également réalisé en interne - de plus de 40 numéros de Vitry Hebdo tous les ans. Ce changement d'orientation dans la politique éditoriale de la ville et la conception du nouvel hebdomadaire ont fait l'objet d'une préparation minutieuse.

Plus de 140 points de diffusion

"Nous avons travaillé en équipe au sein de la direction de la communication durant le printemps et l'été 2004", se souvient Carole Testa, journaliste et rédactrice en chef de Vitry Hebdo. "Nous avons notamment identifié et mobilisé toutes les structures susceptibles de nous fournir des informations. Cela va du centre socioculturel, qui regroupe une trentaine d'associations, aux fédérations sportives en passant par les salles de cinéma, les écoles, sans oublier les différents services de la ville." Le fonctionnement et les procédures de validation ont également été définis. Un numéro zéro a d'ailleurs été réalisé au mois de mai. La diffusion fait l'objet d'un soin particulier. Contrairement au mensuel distribué à 35.000 exemplaires dans les boîtes aux lettres, Vitry Hebdo bénéficie d'un mode de diffusion particulier. Les 25.000 exemplaires du journal sont mis à la disposition des habitants dans différents lieux publics, sur des présentoirs spécialement conçus à cet effet. Les équipements municipaux (mairie, installations sportives, Ccas, centre culturel...) et d'autres institutions publiques (La Poste, CAF, ANPE...) reçoivent chaque mercredi, entre 8h et 12h, leur liasse de journaux. Les commerçants ont également été sollicités. Le journal est ainsi diffusé dans plus de 140 points répartis dans toute la ville. La distribution est assurée par un prestataire, à l'exception des commerçants des deux principales artères de Vitry, qui sont approvisionnés par un agent municipal.

Pascal Clouet / PCA pour Localtis

"Vitry Hebdo est un peu le "Zurban" de la ville"

Christophe Menuel, directeur de la communication de Vitry-sur-Seine, est à l'origine de la création de ce nouvel hebdomadaire et de la refonte du magazine mensuel. Désormais, la ville dispose d'une gamme complète de supports d'informations.

Comment se déroule l'élaboration d'un numéro de Vitry Hebdo ?

Le comité de rédaction se réunit une douzaine de jour avant la sortie du numéro. Sa composition peut varier d'un numéro à l'autre, mais il regroupe généralement l'équipe de journalistes de la direction, l'élu chargé de la communication, des représentants des différents services de la ville, du centre culturel et des associations. Une fois le sommaire validé, les articles sont répartis entre les différents rédacteurs. Les textes sont bouclés le mercredi qui précède la diffusion. J'effectue alors une relecture pour valider l'ensemble du contenu. Je dispose pour cela d'une grande autonomie de décision. Le maire et l'élu chargé de la communication me font confiance. C'est d'ailleurs une obligation compte tenu des délais de réalisation. Viennent ensuite les différentes phases de la réalisation technique, c'est-à-dire la PAO, le secrétariat de rédaction, le flashage et l'impression. Les exemplaires sont livrés le mardi après-midi à la mairie pour être distribués le lendemain.

Quels sont les moyens dont vous disposez ?

La direction de la communication comprend une équipe chargée de la réalisation du mensuel et de l'hebdomadaire. Elle est composée de quatre journalistes - parmi eux deux assurent la rédaction en chef des supports, tandis qu'un troisième est chargé du secrétariat de rédaction -, d'une photographe, d'un graphiste et de deux maquettistes. Certains assurent la rédaction pour les deux supports. Nous faisons aussi régulièrement appel à des pigistes, lorsque la charge de travail est trop importante, ainsi que pour couvrir des événements qui se déroulent le soir, à l'exception toutefois des conseils municipaux couverts par nos journalistes. En matière d'édition, la ville publie également un trimestriel destiné aux acteurs économiques, le mensuel du centre culturel, un guide pratique de la ville et quatre agendas culturels par an. Le budget global de la direction s'élève à 1,4 million d'euros.

Après six mois de parution, Vitry Hebdo vous donnet-il satisfaction ?

Avec la création de ce journal, la ville maîtrise encore mieux les différents temps de l'information et de la communication publique, grâce à l'utilisation de supports adaptés. Le site internet, l'hebdo et le mensuel répondent chacun à des besoins différents et nous permettent de disposer d'une véritable offre de communication de service public. Pour sa part, Vitry Hebdo s'est très vite positionné comme une sorte de "Zurban" à l'échelle de la ville. Chaque mercredi, le journal est véritablement attendu et il semble avoir trouvé ses lecteurs. Chaque semaine, plus de 18.000 journaux, sur les 25.000 distribués, sont pris sur les présentoirs. Notre objectif initial de 20.000 exemplaires retirés sera sans doute bientôt atteint. Nous comptons également faire évoluer notre hebdomadaire à la rentrée prochaine. Pour cela, nous réaliserons, au mois de juin, une enquête de lectorat sous la forme d'un questionnaire inséré dans le journal et d'une étude qualitative auprès de lecteurs.
 

 Oissel (76), 12 000 habitants, joue aussi la carte de la communication de proximité

Si la création d'un hebdomadaire remonte à plusieurs années, sa formule a régulièrement évolué en raison notamment des contraintes qui pèsent sur le budget communication d'une ville de 12.000 habitants. Cependant, chaque veille de week-end, les habitants ont rendez-vous avec l'information locale.

Tout a débuté dans les années 90 avec la parution, chaque semaine, d'un recto verso reprenant des communiqués d'associations et des petites annonces proposées par les habitants dans de nombreux domaines (immobilier, automobile, emplois, objets perdus...). Avec cette simple feuille et son magazine bi-mensuel, la ville disposait de deux supports d'informations réguliers. A partir de 1994, la formule évolue, avec le passage à un magazine mensuel de 24 pages en couleurs et la création d'un véritable hebdomadaire en deux couleurs. "Pour des raisons financières, notamment dues à la baisse des recettes publicitaires, la parution du magazine est devenue plus aléatoire. Les rythmes de publication n'étaient plus respectés et la pagination changeait régulièrement d'un numéro à l'autre", explique Sylvie Lebourg, directrice de la communication de la ville. Conséquence : à partir de 2001, seul l'hebdomadaire de 8 pages est maintenu. Diffusé à 6.500 exemplaires, il abandonne alors la bichromie au profit d'un traitement en quadrichromie. Depuis cette date, Oissel Hebdo est réalisé en interne par une petite équipe aux compétences multiples : "les deux personnes chargées de la PAO rédigent également une partie du contenu et s'occupent de la régie publicitaire. Une troisième personne participe à la rédaction et assure les prises de vue. Pour ma part, je supervise l'ensemble tout en écrivant certains articles", ajoute Sylvie Lebourg. Côté contenu, le journal consacre ses colonnes à l'information de proximité. Culture, sports, loisirs, agenda, petites annonces et initiatives locales forment l'essentiel du contenu. En matière de diffusion, Oissel a choisi un mode de distribution différent de celui retenu par Vitry. Ici, les exemplaires sont déposés dans les boîtes aux lettres le vendredi soir et le samedi matin par une équipe de 6 agents municipaux. Ces derniers sont rémunérés au forfait sur la base du Smic pour quatre à huit heures de travail.

Aller plus loin sur le web :
 
La page consacrée à Vitry Hebdo sur le site de la mairie, avec accès au dernier numéro en téléchargement au format pdf.
http://www.mairie-vitry94.fr/actualite/article.php?event_id=110
 
La présentation du magazine mensuel de Vitry.
http://www.mairie-vitry94.fr/infomunicipale.htm
 
Le site de la mairie de Vitry-sur-Seine.
http://www.mairie-vitry94.fr
 
Le site de la mairie de Oissel, avec accès au journal hebdomadaire en téléchargement depuis la page d'accueil.
http://www.ville-oissel.fr

Haut de page