Localtis

Habitat - Action logement cède 30.000 logements à l'Agirc-Arrco et recrute Benoist Apparu

A l'occasion de la mise en place du nouveau gouvernement, Action logement a présenté un point sur sa situation, au sortir d'une longue période de réforme (voir nos articles ci-dessous). Son président, Jacques Chanut (également président de la Fédération française du bâtiment), était la première personnalité du monde du logement reçue, mardi 23 mai, par Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires.
Le communiqué publié ce jour-là par l'organisme gestionnaire du "1% logement" donne le ton : "Réformé, Action logement confirme sa dynamique de transformation". Il précise que "fort de sa réforme engagée, de sa gouvernance consolidée et de ses missions clarifiées, le groupe Action logement a confirmé en 2016 la bonne trajectoire de son activité".

Une progression de 4% des aides aux bailleurs sociaux

Pour preuve, l'ensemble des engagements d'Action logement ont progressé de 3% l'an dernier, pour atteindre 3,837 milliards d'euros. Ceci inclut notamment une progression de 4% des aides aux bailleurs sociaux (1,484 milliard d'euros). Le groupe a également contribué, à hauteur de 300 millions d'euros (dont 150 millions effectivement décaissés en 2016) à l'enveloppe de deux milliards d'euros de prêts de haut de bilan mise en place avec la Caisse des Dépôts au profit des organismes HLM.
Autre point positif souligné par Action logement : les trois régions affichant les zones les plus tendues en matière de logement (Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur) ont concentré 72% des aides du groupe.
Si les interventions et les aides auprès des salariés sont restées stables l'an dernier (887 millions d'euros), les différents dispositifs de garantie de loyers (Loca-Pass, GRL/Visale) ont progressé en revanche de 22%, tandis que les aides à la mobilité augmentaient de 8%.
En termes de production, le nombre de logements neufs agréés a progressé de 8% en 2016, pour atteindre 31.961 unités. Dans le même temps, les mises en chantier de nouveaux logements augmentaient de 28% (29.666 logements), tandis que l'accession à la propriété au profit des occupants a concerné 3.554 logements (0,36% du parc d'Action logement).
Sans oublier, bien sûr, la mobilisation de 1,169 milliard d'euros, dont 910 millions au profit de l'Anru, correspondant aux engagements de la convention quinquennale signée avec l'Etat.

Benoist Apparu chargé du projet de logement intermédiaire en Ile-de-France

L'année 2016 a vu également un autre événement important avec le transfert en nue-propriété d'un lot de 30.200 logements du groupe Action logement Groupe et de Foncière logement aux caisses de retraite Agirc-Arrco. Le groupe explique que "cette opération va permettre que les logements financés par les contributions des entreprises et des salariés du secteur privé abondent le financement de la retraite complémentaire des salariés du secteur concerné, la pleine propriété du patrimoine revenant à terme à la retraite complémentaire".
Elle s'inscrit dans le cadre d'un accord plus large prévoyant le transfert supplémentaire, en pleine propriété, de 100.000 logements intermédiaires aux régimes de retraite Agirc-Arrco, Action logement en conservant la gestion (voir notre article ci-dessous du 26 janvier 2017).
Enfin, Action logement a créé la surprise en annonçant le recrutement de Benoist Apparu, secrétaire d'Etat puis ministre délégué au Logement de juin 2009 à mai 2012. Le maire de Châlons-en-Champagne et député de la Marne - qui ne sollicite pas le renouvellement de son mandat parlementaire - sera chargé de piloter le projet du logement intermédiaire en Ile-de-France. Dans un premier temps, il assurera une mission de préfiguration auprès de la direction générale du groupe.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page