Localtis

En bref - Aides à la pierre : l'Etat veut baisser des trois quarts sa contribution au Fnap, Emmanuel Couet démissionne

Publié le
par
V.L.
dans

Logement

Social

Emmanuel Couet, président du Fnap (fonds national des aides à la pierre), a remis le 6 octobre sa démission à Jacques Mézard, après que le ministre de la Cohésion des territoires et son secrétaire d'Etat, Julien Denormandie, lui ont confirmé que "la participation de l'Etat au titre de sa contribution aux aides à la pierre pour 2018 s'élèverait bien à 50 millions d'euros, contre 200 en 2017" alors que "dans le même temps, les bailleurs sociaux voient leur contribution significativement alourdie, passant de 270 à 375 millions d'euros".
En démissionnant de la présidence du Fnap, le président de Rennes Métropole entend dénoncer "le désengagement de l'Etat du dispositif des aides à la pierre et ses conséquences sur le financement du logement social". Selon lui, "le principe du financement paritaire du Fnap par l'Etat et les bailleurs sociaux constituait la base de l'accord entre les parties", dès lors "ce désengagement de l'Etat (...) crée une rupture du pacte fondateur".
Il souligne par ailleurs que "ce renoncement de l'Etat intervient alors qu'une série de mesures gouvernementales sur le financement du logement social va déjà profondément affaiblir les bailleurs sociaux et limiter leur capacité à construire et réhabiliter le parc social du territoire".
La démission d'Emmanuel Couet n'est pas une surprise. Lors du congrès HLM de Strasbourg, il avait prévenu qu'il déposerait sa démission si les dispositions prévues pour le Fnap dans le projets de loi de finances pour 2018 n'étaient pas retirées (voir notre article du 28 septembre 2017). 

Haut de page