Appel à projets : « Plan Innovation outre-mer »

Dans le cadre de France 2030, le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, le ministère des Outre-mer, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le secrétariat général pour l’investissement annoncent la publication de l’appel à projets « Plan Innovation Outre-mer ».

Porteur d’un fort enjeu de développement territorial, l’AAP est mis en œuvre et géré par la Banque des territoires pour le compte de l’Etat. 

Il fait suite à l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) qui porte le même nom « Plan Innovation Outre-mer » au terme duquel 13 lauréats, issus de la plupart des territoires ultra-marins, ont pu bénéficier de crédits d’ingénierie et d’un accompagnement dans la perspective de présenter leurs projets à l’AAP. 

Cet appel à projets est ouvert à tous les candidats qui souhaitent postuler et pas seulement aux 13 lauréats de l’AMI.

Quel est l’objectif de cet Appel à Projets ?

L’AAP vise à construire et promouvoir des solutions permettant de répondre aux défis spécifiques auxquels les territoires ultra-marins doivent répondre. En finançant des capacités de recherche, développement et innovation (RDI), il ambitionne de créer ou de développer des écosystèmes territoriaux porteurs de solutions innovantes permettant d’accélérer leur croissance durable en mobilisant et valorisant leurs spécificités et leur potentiel. 

Il a pour objectif de dynamiser les partenariats entre l’enseignement et la recherche publique et le secteur privé en favorisant la constitution de continuum d’actions, permettant d’orienter la recherche et développement vers des sujets économiquement pertinents. Il vise à promouvoir des projets construits dans une approche de l’innovation à la fois territorialisée, partenariale et décloisonnée. 

Il s’attachera à créer les conditions nécessaires à l’émergence de projets territoriaux innovants susceptibles d’avoir un fort impact tant en matière de développement économique, local, social, qu’environnemental pour in fine permettre l’accès à d’autres relais de financements, nationaux ou européens notamment ceux des stratégies d’accélération du plan France 2030.