Pyrénées-Orientales

Au pied du Massif du Canigou, Grand Site de France, Taurinya développe une nouvelle offre touristique

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Taurinya est une petite commune de montagne au pied du massif du Canigou. Depuis plus de dix ans, ses élus développent le tourisme en valorisant le patrimoine communal et en créant les infrastructures nécessaires, en synergie avec le pays et le syndicat mixte du Gand Site.

Connue depuis l'antiquité pour ses mines de fer, la commune de Taurinya (Pyrénées-Orientales, 330 habitants) a longtemps ignoré son passé. Après la fermeture du site minier du Salver, en 1963, il a fallu du temps aux habitants pour faire leur deuil de cette industrie. Les ronces ont alors recouvert les infrastructures minières. Il y a une douzaine d'années, des passionnés ont recherché leurs racines et l'identité de leur village. Leur quête est devenue celle des élus municipaux et a trouvé un écho favorable auprès du syndicat mixte Grand Site-Massif du Canigou. "Le syndicat voulait développer le tourisme en pied de mont car pendant longtemps il ne fut question que de faire l’ascension du massif, explique Bernard Loupien, maire de Taurinya. C'était également l'objectif de la municipalité." Dans un premier temps le site minier fut sauvegardé, et les chemins y conduisant sont de nouveau ouverts.

"Bistrot de pays" et bonne table attirent les visiteurs

Il ne s'agit pas pour les élus de Taurinya de faire "grossir" leur commune : elle se densifie légèrement, mais il n'y a pas de projet de lotissement. Par contre des infrastructures manquaient pour attirer des visiteurs et créer de l’emploi. Il y a cinq ans, la commune fit construire un "bistrot de pays", doublé d'une bonne table. D'une architecture résolument moderne, en verre et en fer, pour rappeler l'identité de la commune, ce nouveau lieu de vie, en face de la mairie et de l'école, permet de créer un nouveau centre-ville plus accessible que l'ancien. La municipalité a placé l'établissement en gérance, laissant l'équipement de la cuisine à la charge des preneurs. La formule est un succès, le "bistrot de pays" attire des visiteurs de la ville voisine et même de Perpignan. L'année dernière, un gîte d'étape accessible aux handicapés est venu compléter l'offre de la commune. Les élus se sont inscrits dans la démarche du pays Terres romanes qui gère les financements européens et ont réussi à faire financer 80% de l'investissement. Là encore l'établissement est mis en gérance.

Au-delà du périmètre de la commune, une vision territoriale

Pour le maire, il est essentiel d’établir une synergie avec les différentes structures intercommunales: "Le développement de Taurinya s'inscrit dans une démarche générale et concourt à la valorisation du massif, qui en retour bénéfice à la commune. C’est pour cela qu’au-delà du périmètre de la commune, j'essaie d'avoir une vision plus large du territoire". C'est ainsi qu'avec le syndicat mixte Grand Site–Massif du Canigou, des sentiers de randonnées ont été mis en place, avec plusieurs offres, selon les envie des randonneurs : les "bulles du Canigou", de petits circuits autour des villages au pied du massif, ou bien les "boucles du Canigou", des circuits d'une journée, qui incluent une ascension ou encore la "ronde du Canigou" qui permet de faire le tour du massif de refuge en refuge. Dans ces circuits, la commune Taurinya est une étape obligée pour tous les amoureux de la nature et du patrimoine. D'autres circuits vont voir le jour, orientés vers les publics spécifiques que sont les cavaliers, les ‘VTTistes’ et pourquoi pas les handicapés. Grâce à son gîte, accessible aux quatre handicaps, Taurinya peut développer une nouvelle offre incluant, bien sûr, des visites du site minier.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Commune de Taurinya

13, cami del Canigo
66500 Taurinya
Nombre d'habitants : 330

Bernard Loupien

Maire
mairie.taurinya@wanadoo.fr
Haut de page