Avec l'Ouvre-Boîtes association, un lycée professionnel reconverti en tiers-lieu (86)

Publié le
par
Michel Léon
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Vienne

Dans le Civraisien en Poitou, la communauté de communes concrétise rapidement un projet de tiers-lieu dans un ancien lycée professionnel réaménagé. Elus et futurs usagers, portés par la même dynamique, sont accompagnés par une Scic spécialisée, la Coopérative des tiers-lieux.

Tout est parti de l’acquisition, en 2016, par la communauté de communes de la région de Couhé, d’un lycée professionnel privé désaffecté depuis cinq ans. Sur ce territoire plutôt rural, situé dans l’aire d’influence de l’agglomération de Poitiers, le projet initial était d’y installer plusieurs activités, dont un hôtel d’entreprises.
La nouvelle communauté de communes du Civraisien en Poitou (27.500 habitants, 40 communes), née en janvier 2017 de la fusion de trois communautés, a poursuivi le projet situé sur la commune de Couhé. Elle pilote la démarche, en l’orientant vers le principe du tiers-lieu, davantage animé par une dynamique locale et citoyenne.

La région suggère l’appui de la Scic Coopérative des tiers-lieux

"Il s’agissait de répondre aux besoins des télétravailleurs - salariés ou micro-entrepreneurs -, que nous avions identifiés sur notre territoire", explique le vice-président en charge du développement économique. Consultés par les élus communautaires, les services de la région Nouvelle-Aquitaine suggèrent de rencontrer la Coopérative des tiers-lieux, une Scic qui accompagne ce type de projets (voir encadré). L’intercommunalité confie une mission d’étude de faisabilité à la Scic, qui accompagne ensuite le montage du projet de bout en bout.

Rôle de facilitateur, de formation et d’accompagnement

La Coopérative des tiers-lieux se met au travail début 2017. L’équipe, après avoir rencontré les élus de la nouvelle communauté du Civraisien en Poitou pour leur expliquer l’intérêt et le fonctionnement d’un tiers-lieu, cherche des financements, dresse un diagnostic du territoire, organise des visites de structures similaires. Parallèlement, elle propose une formation juridique aux futurs usagers qui, de leur côté, œuvrent déjà au montage du tiers-lieu. S’engage également un travail collaboratif avec les architectes.

Aide à la structuration du projet

Après cette phase d’élaboration de six mois, les futurs usagers du tiers lieu se structurent et ils créent en mai 2017, l’association "l’Ouvre-Boîtes". L’association positionne le lieu comme une pépinière à projets, un site d’accueil partagé pour des activités économiques et citoyennes, capable d’accueillir entrepreneurs, créateurs, associations et grand public. "La
Coopérative des tiers-lieux a joué un rôle essentiel, en nous donnant les outils pour nous projeter dans l’avenir, témoigne la co-présidente de l’association l’Ouvre-Boîtes, Sarah Kouth. Elle a joué également un rôle d’interface avec les élus."

Privilégier une dynamique de développement ancrée dans le territoire

"Côté collectivité, la coopérative nous a aidé à argumenter vis-à-vis de la majorité des élus, raconte la co-présidente. Il fallait expliciter le contenu d’un tiers-lieu et le différencier du concept d’hôtels d’entreprises. Plutôt que de construire une grande zone d’activités pour entreprises extérieures, l’enjeu consiste à privilégier le développement de projets émergents au sein du territoires." Ce qui n’est pas sans conséquence sur la gouvernance du lieu.

La collectivité soutient et investit… 

Fin 2017, l’association l'Ouvre-Boîtes est installée dans un bâtiment provisoire, mis à disposition gracieusement par la collectivité, le temps d’achever les travaux d’aménagement du lycée prévus fin 2018. Durant cette phase transitoire, le projet peut continuer à mûrir et à prendre forme (voir encadré). Les futurs usagers y impulsent une dynamique d’entreprenariat, tout en finalisant le projet.

… avec la perspective de passer la main à terme
 

Devant un tel engagement citoyen, la communauté a décidé d’investir 400.000 € de travaux sur le bâti, qui s’ajoutent aux 200.000 € d’acquisition du bâtiment. "Il a été convenu suite à nombreux débats, qu’à terme, l’association l’Ouvre-Boites prendrait en charge le fonctionnement du tiers-lieu", souligne l’élu.

Valider l’équilibre économique

Restera parallèlement à valider l’équilibre économique du tiers-lieu. Ses ressources proviendront, d’une part, de subventions publiques (État, Rrgion, conseil départemental, communes), de partenariats privés, et d’autre part de l’activité propre de l’association (location d’espaces de coworking, adhésion des membres), et par la suite de ventes de prestations de services comme l’organisation d’évènement, ventes à la boutique. Autant d’éléments, dont le montant du loyer, qui sont encore à préciser.

"Aujourd’hui, je constate que, du fait de l’existence de ce tiers-lieu, notre territoire est déjà perçu comme dynamique et innovant, et notre expérience intéresse d’autres territoires ruraux similaires au notre", conclut l’élue.

Le lieu provisoire soutient la dynamique engagée
"Si nous n’avions pas eu de bâtiment provisoire durant la phase intermédiaire des travaux, témoigne la co-présidente de l’association l'Ouvre-Boiîes, nous aurions perdu notre énergie. Même provisoire, ce lieu nous aide dans cette période de balbutiement et de co-construction. On s’y rassemble, on y rencontre du monde pour faire émerger un espace d’échanges et une dynamique d’entreprenariat, tout en travaillant sur le projet."

La Coopérative des tiers-lieux
Basée en Nouvelle-Aquitaine, la Coopérative des tiers-lieux est une Scic SARL composée de coopératives d’activités et d’emplois, Scic culturelles, établissements proches de l’éducation, structures d’accompagnement à l’entreprenariat, tiers-lieux, organismes touristiques publics ou privés, provenant de Nouvelle-Aquitaine dans la grande majorité. A titre d’exemple, la Mona, Mission des offices de tourisme de Nouvelle-Aquitaine et Aquitaine Culture sont sociétaires.
Son objectif : mettre en réseau ces structures et jouer le rôle de facilitateur pour la création et l’animation de nouveaux tiers-lieux. En savoir plus : facebook.com/tierslieux.

 

Contact(s)

Communauté de communes du Civraisien en Poitou

10 avenue de la Gare
86400 Civray
05 49 87 67 88
contact@civraisiencharlois.fr
Nombre d'habitants : 27500
Nombre de communes : 40
Nom de la commune la plus peuplée : Civray (2750 hab.)

Vincent Béguier

Vice président en charge du développement économique

L'Ouvre-Boîtes association

Maison Godeau, Abbaye de Valence, Chemin de l'Abbaye
86700 Couhé
ouvreboites86@gmail.com

Sarah Khouth

Co-présidente
ouvreboites86@gmail.com

La Coopérative des tiers-lieux (Scic)

29 chemin Richelieu
33270 Floirac

Chloé Rivolet

Chargée de mission
Haut de page