Localtis
Thomas Beurey / Projets publics pour Localtis

Baromètre AdCF-Banque des Territoires : "forte reprise" de la commande publique au premier trimestre

Commande publique

Finances et fiscalité

France

L'outil commun à l'AdCF et à la Banque des Territoires livre ses premiers résultats pour 2019. Les achats publics se sont élevés à 21,5 milliards d'euros sur les trois premiers mois, soit 2 milliards d'euros de plus que durant la même période de 2018.

En atteignant 21,5 milliards d'euros au premier trimestre 2019, la commande publique connaît "une dynamique soutenue", se félicite l'Assemblée des communautés de France (AdCF), dans un communiqué. L'association, qui réunit près d'un millier de groupements à fiscalité propre, se fonde sur les résultats du baromètre de la commande publique qu'elle a constitué en 2015 avec la Banque des Territoires et le concours de la société Vecteurplus.
Selon cet outil qui prend en compte à la fois les achats réalisés par les acheteurs publics en fonctionnement (fournitures, services…) comme en investissement (travaux), l'ensemble de la sphère publique avait dépensé 19,5 milliards d'euros au premier trimestre 2018. Ce montant était déjà en augmentation par rapport à celui du premier trimestre 2017 (18 milliards d'euros).
Avec de telles progressions, "la commande publique retrouve presque les hauts niveaux des premiers trimestres des années 2012 et 2013" (respectivement 22,4 et 22,2 milliards d'euros), s'enthousiasme l'AdCF.
Une accélération est en général constatée à la fin du mandat municipal. Le rebond constaté en ce début d'année est donc conforme à cette tendance. Mais, pour l'AdCF, on est face aujourd'hui à "une forte reprise". Celle-ci "est principalement portée par les communes et intercommunalités qui représentent près de la moitié de la commande publique globale", détaille l'association. "Avec 2,8 milliards d’euros sur un seul trimestre, la commande publique des intercommunalités atteint un niveau record et représente les plus fortes progressions en pourcentage".
Signe que la reprise est au rendez-vous, la "chute préoccupante" des marchés de travaux connaît une interruption. La commande publique (tous donneurs d'ordres confondus) en matière de bâtiments publics et scolaires est particulièrement dynamique, puisqu'en progression de 800 millions d'euros par rapport au premier trimestre 2018. De même, la commande bénéficiant à l'entretien des voiries et des ouvrages est en augmentation de 500 millions d'euros par rapport à la même période. A l'inverse, de nouvelles baisses sont constatées dans le domaine du logement social.
Même si la commande publique semble bien orientée à la hausse, son évolution en 2018 doit inviter à la prudence : après un net rebond au cours du premier semestre, elle a connu un fort repli au cours du suivant. Au final, la commande publique publiée (78,4 milliards d’euros) n'a cru que de 1,2 % l'an dernier. Sans doute lucide sur le risque d'un nouveau coup de mou des achats publics, le président de l’AdCF, Jean-Luc Rigaut, appelle à ce que "la sortie du Grand Débat national et les réponses apportées à la crise sociale de l’hiver confortent [la] reprise au cours des prochains mois".

Haut de page