Bâti scolaire : Emmanuel Macron annonce vouloir "accélérer la rénovation thermique des écoles"

Lors de "24 heures du bâtiment" qui se tiennent porte de Versailles, le président de la République a fait savoir qu'il souhaitait lancer "la rénovation des écoles dans les prochains mois". Interpellé sur frilosité des maires à délivrer de nouveaux permis de construire, il répond qu'il croit "à un choc institutionnel pour convaincre davantage les maires". 

"Une initiative sera lancée dans les prochains mois pour aider les communes à rénover leurs écoles, dont beaucoup sont des passoires thermiques", a annoncé vendredi 18 novembre 2022 le président Emmanuel Macron à l'occasion des "24 heures du bâtiment", un évènement organisé par la Fédération française du bâtiment (FFB). "Je souhaite qu'on aille plus vite dans la rénovation des bâtiments publics. En particulier, il y a une initiative que je veux qu'on lance dans les prochains mois, (...) c'est la rénovation de nos écoles", a déclaré Emmanuel Macron dans un entretien vidéo pré-enregistré avec Olivier Salleron, président de la FFB et diffusé à l'occasion de cet événement porte de Versailles. "On a besoin d'accompagner nos communes (...) pour les aider à mener à bien la rénovation thermique de nos écoles. Aujourd'hui, beaucoup de nos écoles ne sont pas aux dernières normes, elles dépensent beaucoup d'énergie, on pourra améliorer les conditions pour nos enseignants et pour les enfants", a déclaré le chef de l'État. "Les communes sont de grands donneurs d'ordre pour votre secteur", a-t-il souligné.

"Moi je crois à un choc institutionnel pour convaincre davantage les maires"

Il estime que "ce sera un formidable levier au-delà des 30 millions de logements à rénover en 30 ans" pour le secteur du bâtiment. Interpellé par le président de la FFB sur la crise du logement neuf et la frilosité des maires à délivrer de nouveaux permis de construire, Emmanuel Macron a reconnu que "trop de collectivités territoriales bloquaient les permis, avaient un doute sur le logement". "Comme vous le savez, il y a quelques mois, on a mis en œuvre des dispositifs fiscaux pour accompagner les maires qui bâtissent sur la base du travail fait par Monsieur Rebsamen", a-t-il rappelé avant d'affirmer, "mais moi je crois à un choc institutionnel pour convaincre davantage les maires".  Emmanuel Macron a également plaidé pour une simplification des procédures et une poursuite de la modernisation du secteur afin "d'industrialiser" la production de logements.

Il a enfin salué le travail de fait avec l'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru). "Dans beaucoup de nos quartiers, on fait de la démolition et reconstruction. [...] On a doublé le budget de l'Anru accélérant les décaissements et les projets." Il faut "sortir du neuf dans tous ces quartiers", a-t-il souhaité. Rappelons qu'en mai 2022, le ministère de l'Éducation nationale a mis en ligne un site internet dédié au bâti scolaire avec "pour objectif de proposer une banque de ressources partagées et de valoriser les projets" qui pourrait connaître un pic de fréquentation après ces annonces. 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle