Meurthe-et-Moselle

CDI pour chômeurs de longue durée : expérience en territoire lorrain avec ATD Quart Monde (54)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

La communauté de communes du Pays de Colombey et du Sud Toulois est l’un des cinq territoires-pilotes d’une initiative conçue par ATD Quart Monde pour lutter contre le chômage de longue durée. L’objectif de cette expérience dite "Territoires zéro chômeur de longue durée" est de créer localement des emplois tremplins et sur mesure. Début des actions en mai 2015.

"Le chômage de longue durée génère une pauvreté et une misère coûteuses, aussi bien économiquement et que socialement. Il prive en outre la collectivité de compétences qui lui seraient utiles" : ces affirmations faites par ATD Quart Monde, ont rejoint les préoccupations de la communauté de communes du Pays de Colombey et du Sud Toulois (39 communes, 11.500 habitants) qui s'est associée à l'expérimentation imaginée par ATD Quart Monde. L'idée consiste à proposer à des chômeurs de longue durée volontaires un CDI sur mesure, qui joue le rôle de passerelle vers un emploi classique.

Pour mettre en œuvre l'initiative, des préalables

Ces demandeurs d'emploi volontaires seront recrutés sur des postes qui auront été spécifiquement conçus selon leurs compétences, et dans le cadre d'un CDI dit "emploi formation". Ce CDI stipule qu'ils restent inscrits au chômage et doivent accepter toute offre d'emploi issue du marché du travail "classique", dès lors qu'elle répond à leurs compétences professionnelles et à leurs contraintes personnelles.
Pour mettre en œuvre l'initiative, il faut des préalables. Il s'agit de repérer d'une part les compétences de chômeurs de longue durée désireux de travailler, d'autre part les services, peu ou pas solvables, en clair des besoins non couverts par le secteur privé et cependant utiles à la collectivité.

Recrutement d'une chef de projet pour mobiliser tous les acteurs

La réussite d'une telle opération n'est possible qu'avec la mobilisation de tous les acteurs concernés du territoire, et cela demande du temps. La communauté de communes a recruté en mars 2015 une chef de projet pour dix mois, afin d'approfondir le travail de sensibilisation et de repérage engagé par les agents de la communauté de communes. Son rôle est également d'animer le comité stratégique, constitué des différents partenaires : élus locaux et départementaux, Pôle emploi, la maison de l'entreprise, de l'emploi et de la formation.... "En présence d'ATD, garant de la méthodologie, ce comité suit, oriente et facilite les différentes étapes et démarches : accès aux fichiers, liens avec les assistants sociaux, etc.", explique la chef de projet, Marie-Pascale Paulin
Très étendue, la communauté de communes a été organisée en 12 sous-territoires de 4 à 5 communes chacun, ce qui permet de mobiliser plus facilement les élus locaux ou mettre en place des actions de proximité, comme les "rencontres locales".

25% des personnes invitées se rendent à l'une des rencontres locales

En accord avec la Cnil, un courrier a été adressé aux chômeurs de longue durée inscrits sur les listes de Pôle emploi, des missions locales et du conseil départemental (RSA) pour les inviter aux rencontres organisées à partir de début juin 2015. Malgré les relances et des solutions pour faciliter les déplacements, la mobilisation est faible. "Afin de créer un climat de confiance, nous avons mis en place des groupes d'habitants bénévoles pour encourager les chômeurs à participer à la démarche : mes deux collègues et moi-même avons aussi passé quelques après-midis à faire du porte à porte."
Grâce à cela, environ 25% des personnes invitées se rendront à une des rencontres locales proposées.
Parallèlement, un groupe de bénévoles ayant des compétences en ressources humaines (RH) (anciens dirigeants d'entreprise, d'associations...) s'est constitué à l'échelle de la communauté de communes pour accompagner la démarche.

Sur 21 jours, plus de 140 chômeurs rencontrés dans 11 lieux

Les rencontres locales ont lieu dans une salle des fêtes et réunissent en moyenne une dizaine de demandeurs d'emplois. La demi-journée s'organise autour de deux types d'échanges. D'une part, des entretiens individuels d'environ 45 minutes, sont conduits par un volontaire, membre du groupe bénévole RH. D'autre part, des échanges collectifs permettent aux participants de présenter leur situation et ce qui manque dans leur commune en termes de travaux ou de services. Entre début juin et fin juillet 2015, plus de 140 chômeurs ont été invités à s'exprimer dans 11 lieux et sur 21 jours.

Recensement des travaux à effectuer

Parallèlement, la chef de projet a rencontré les maires des 39 communes pour repérer les besoins qui pourraient être "transformés" en emploi, même quelques heures par semaine. Dix grands secteurs d'activités ont été déterminés : agriculture, services aux personnes et aux communes, culture... Afin de s'assurer que ces futurs travaux ne soient pas déjà effectués par les entreprises locales, ces dernières et leurs représentants sont associés à la démarche selon une méthodologie élaborée avec l'aide d'ADT Quart Monde.

Mettre en lien compétences et besoins

Les réponses des personnes aux questions posées lors des entretiens individuels ("Ce que je sais faire ?", "Ce que j'aime faire ?") font l'objet d'une saisie sur un logiciel qui permet de les relier à des métiers. "Cet outil informatique n'est cependant qu'une aide à la décision. Un compte-rendu de chaque entretien sera ensuite remis aux chômeurs au mois de septembre 2015, ce qui permettra de poursuivre leur mobilisation sur l'opération en lien avec les besoins identifiés", tient à préciser la chef de projet.

Les prochaines étapes consisteront notamment à créer la structure qui recrutera les chômeurs en CDI. "Nous travaillons déjà sur des prévisionnels en terme d'activités, de périmètre et de faisabilité financière", ajoute la chef de projet. A suivre

Lucile Vilboux/magazine Village-L'Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Communauté de communes du Pays de Colombey et du Sud-Toulois

6 impasse de la Colombe - BP 12
54170 Colombey-les-Belles
03 83 52 08 16
03 83 52 85 25
contact@pays-colombey-sudtoulois.fr
Nombre d'habitants : 11500
Nombre de communes : 39
Nom de la commune la plus peuplée : Colombey-les-Belles (1200 hab.)

Philippe Parmentier

Président

Marie-Pascale Paulin

Chef de projet
mp-paulin@pays-colombey-sudtoulois.fr

Revitaliser les centres villes et centres bourgs

Un dispositif unique pour accompagner les villes moyennes dans leur programme de revitalisation des centres villes, depuis le conseil en amont jusqu'au suivi de projet.

Haut de page