Certificats d’économies d’énergie : vélo et rénovation des copropriétés toujours au programme

Le catalogue des programmes d’accompagnement des certificats d’économies d’énergie (CEE) vient de s’enrichir de deux nouveaux venus. L’un axé sur l’apprentissage systématique du vélo à l'école primaire, l’autre sur la stimulation massive de la rénovation en copropriété. 

Un arrêté, publié ce 2 mai, prévoit la création de deux nouveaux programmes dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d’énergie (CEE). Le premier baptisé "Génération vélo" est un programme d’innovation - porté par la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) et la SAS FUB Services jusqu’au 31 décembre 2024 - axé sur le soutien à l’apprentissage du déplacement à vélo, en sécurité, des enfants scolarisés en école primaire. L’objectif est notamment de former au moins 1.800 accompagnateurs pour les interventions en structures scolaires et de participer financièrement (à hauteur de 21 millions d’euros) aux interventions pour accompagner jusqu’à 800.000 enfants vers l’usage du vélo en autonomie. Les obligés intéressés ont jusqu’au 17 mai pour répondre à l’appel à financement lancé par la FUB. Notons que les collectivités locales apporteront par ailleurs un co-financement de 27 millions d’euros.

Le second dénommé "Recif" est un programme de formation porté par la société d'économie mixte locale Ile-de-France Energies - extension d’un premier programme actif entre 2019 et 2021 - tourné vers la rénovation des copropriétés. Il s’agit en particulier d’outiller les collectivités en leur proposant des programmes d'actions clés en mains (guides, formation en ligne-MOOC, kits de communication etc.). Résumé en chiffres, ce programme propose - d’ici au 31 décembre 2023 - d’engager 60 collectivités, pour sensibiliser les copropriétaires de 15.000 copropriétés et 1.125.000 logements ainsi que 5.000 journées de formation pour les gestionnaires. Ile-de-France Energies est à la recherche de financeurs pour un montant maximal de 13,7 millions d’euros HT (correspondant à 1,957 TWh cumac pour la période 2021-2023). Les propositions sont là encore à adresser jusqu’au 17 mai. 

Reconduction de trois programmes "mobilité"

Sont par ailleurs reconduits trois autres programmes d’accompagnement dans le domaine des mobilités. Tout d’abord, "Mon Compte Mobilité", porté par la SAS Capgemini Consulting (Invent), avec un budget augmenté à 2,579 TWh cumac jusqu’au 31 décembre 2022. Il s’agit d’expérimenter une plateforme de services à destination des citoyens, entreprises, collectivités (pilotage des subventions en faveur des mobilités durables) et opérateurs de service de mobilité ou MaaS. S’y ajoutera cette année la production de standards pour les interfaces entre les systèmes billettiques des différents opérateurs de mobilité et un "hub" central. Le programme "Licov", porté par la SAS ECOV, axé sur le déploiement des lignes de covoiturage dans les territoires péri-urbains et ruraux est également prolongé jusqu’au 31 décembre 2022 avec un budget maintenu à 1,95 TWh cumac. Enfin, "Engagements volontaires pour l’environnement des acteurs de la chaîne logistique et du transport de voyageurs EVE", porté par l’Ademe, avec un budget maintenu à 3 TWh cumac est quant lui prolongé jusqu’au 31 décembre 2021. 

 
Référence : arrêté du 26 avril 2021 relatif aux programmes dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d’énergie, JO du 2 mai 2021, texte n°4. 

 

 

 

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle