CIAS du Haut-Minervois et Udaf, ensemble pour étoffer l'offre de services (11)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Aude

Une convention, passée en juillet 2012 entre le centre intercommunal d'action sociale du Haut-Minervois et l’union départementale des associations familiales de l’Aude, prévoit la tenue de permanences dans les villages et la mise en place de nombreux services nouveaux et communs : écrivain public, aide aux tuteurs familiaux, conférences de prévention santé, et même un système de microcrédit social.

Le conseil d’administration du CIAS de la communauté de communes du Haut-Minervois (17 communes, 14.000 habitants) compte un membre nommé sur proposition de l’union départementale des associations familiales (Udaf) de l’Aude. Depuis quelque temps, l’Udaf avait pour ambition de créer des permanences sociales dans les communes, avec des professionnels et des bénévoles des associations membres de l’union départementale, afin d’être au plus près des besoins des familles. Cette ambition s’applique sur un large territoire, au-delà de l’aire Carcassonne-Narbonne.

Le soutien du CIAS va au-delà de la convention avec l’Udaf de l’Aude

Cette idée de "permanence sociale" avait tout pour satisfaire les élus du Haut-Minervois, d’autant que cette proposition de services supplémentaires n’était assortie d’aucune contrepartie financière. En signant une convention avec l’Udaf de l’Aude pour trois ans renouvelables, le CIAS du Haut-Minervois s’est simplement engagé à accueillir dans ses locaux les permanences de l’Udaf en fournissant un bureau équipé et connecté, et à assurer les prises rendez-vous, et à communiquer auprès des 17 communes à l’aide d’un dépliant (voir PDF joint). Pour informer les familles de l‘existence de la permanence de l’Udaf, le CIAS a décidé d’aller plus loin que la convention : il a recherché dans chaque village une personne référente - un professionnel de la PMI, de la mission locale ou un conseiller municipal...- qui connaît le CIAS et peut donc orienter les habitants qui ont un besoin précis vers la permanence.

Sans jamais se substituer aux services administratifs compétents

Depuis novembre 2012, des membres de l’Udaf de l’Aude, - écrivain public, personne apportant information et soutien aux Tuteurs familiaux, spécialistes de la prévention santé…-  assurent des permanences, sans jamais se substituer aux services administratifs compétents. L’écrivain public rédige gratuitement des courriers relatifs à la consommation ou à l’habitat, ou bien fait les premières démarches pour ouvrir un dossier de surendettement. Il peut aussi aider à rédiger une lettre de motivation ou un CV.
Le service des tutelles de l’Udaf assiste les particuliers souhaitant aider un parent très âgé ou handicapé qui ne peut plus faire face à ses obligations financières et administratives. Ces tuteurs familiaux ne sont plus systématiquement contraints, désormais, de se rendre à Carcassonne pour remplir un dossier ou obtenir des renseignements.

Microcrédit social et personnel : un réel besoin

Lors de ces permanences dans les locaux du CIAS, le conseiller Udaf assure l’accueil et le suivi des dossiers de micro-crédit social et personnel mis en place au niveau national (voir encadré). La demande est très forte : il n’y avait pas une semaine que l’information circulait dans le Haut-Minervois sur l’existence des permanences de l’Udaf, que déjà des habitants avaient pris rendez-vous.
En 2013, l’Udaf commence à organiser des conférences débats sur la santé, notamment la question de la nutrition.

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Le système de microcrédit social et personnel proposé par l’Udaf
Toutes les Udaf de France ont été invitées depuis 2009, à proposer aux familles un système de microcrédit social personnel. Il suffit d’être majeur, pas surendetté et d’avoir besoin d’un coup de pouce pour ne pas sombrer davantage dans la précarité. Le montant peut varier de 300 à 3.000 euros pour passer un permis de conduire, assurer une formation payante, adapter son logement en cas de handicap ou de dépendance, payer une caution, des frais d’obsèques ou de notaire… Le prêt, à faible taux est consenti pour 36 mois par une banque mutualiste (sans obligation d’y ouvrir un compte) qui partage le risque à 50/50 avec la Caisse des Dépôts.


 

Communauté de communes du Haut-Minervois

18 rue Léo Lagrange
11160 Peyriac-Minervois

Alain Ginies

Président et président du CIAS

CIAS du Haut-Minervois

5, chemin des pèlerins
11160 Peyriac-Minervois

Patricia Mani

Directrice
Haut de page