Clauses d'insertion : les réseaux de l'IAE et le haut-commissaire à l'inclusion dans l'emploi appellent à "redoubler d'efforts"

En cette période de crise sanitaire et économique, les réseaux de l'insertion par l'activité économique (IAE) ont appelé le 12 mai 2020 à "redoubler d'efforts pour l'inclusion des plus fragiles". "Tous les leviers, publics et privés doivent être mobilisés et, en particulier, les clauses d’insertion dans les marchés, publics comme privés", font valoir les réseaux de l'IAE (1) et Alliance Villes Emploi (2), dans un communiqué commun avec le haut-commissaire à l’inclusion dans l’emploi et à l’engagement des entreprises. Ils rappellent que la continuité de service prévaut actuellement, tant au niveau de l'accompagnement des personnes en parcours d'insertion que des actions prévues par les clauses d'insertion. "L’ordonnance du 15 avril 2020 portant diverses dispositions en matière de délais pour faire face à l'épidémie de Covid-19 a utilement précisé que si les délais d’exécution d’une clause pouvaient être décalés, en revanche les obligations et les éventuelles sanctions n’étaient pas supprimées", mettent-ils en avant. Les réseaux de l'IAE et le haut-commissaire Thibaut Guilluy, ancien dirigeant du groupe Ares, insistent donc sur la nécessité d'un "volontarisme des donneurs d’ordre et des entreprises attributaires pour maintenir et appuyer les clauses d’insertion, y compris et surtout pendant cette crise économique".

(1) La Fédération des entreprises d'insertion, l'Union nationale des associations intermédiaires, la fédération Coorace, le réseau national Chantier école, le Comité national de liaison des régies de quartier, la Fédération des acteurs de la solidarité.

(2) "Réseau des collectivités locales et de leurs outils territoriaux, Plie (plans locaux pluriannuels pour l'insertion et l'emploi), maisons de l’emploi, et des facilitateurs de la clause sociale".