Contrats à impact : quatre projets lauréats pour l’insertion de publics éloignés de l’emploi

Dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) sur les contrats à impact social (CIS) "emploi" ("Innover pour accéder à l’emploi", voir notre article du 5 mars 2021), quatre projets lauréats ont été désignés le 22 novembre 2021 par Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’économie sociale, solidaire et responsable, et Thibaut Guilluy, haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises. 

Pour rappel, les contrats à impact permettent le financement de projets de l’économie sociale et solidaire (ESS) par des investisseurs privés. Ces derniers sont ensuite "remboursés par l’État en fonction de la réussite effective du projet, évaluée sur la base d’indicateurs définis en amont par les porteurs de projet, l’État et les investisseurs". Une première génération de contrats à impact social en France avait été lancée en 2016 (voir notre article de mars 2016 et notre article de septembre 2018). Relancés à partir de septembre 2020 par Olivia Grégoire via des AMI thématiques (économie circulaire, égalité des chances économiques, accès à l’emploi) dotés chacun de 10 millions d’euros, les CIS sont présentés par le gouvernement comme une façon pour l’État de "faire passer à l’échelle les solutions portées par des structures" de l’ESS, "en leur donnant la possibilité de s’adresser à de nouveaux publics ou territoires".  

Sur l’accès à l’emploi, les acteurs de l’ESS étaient invités à présenter des projets innovants pour "lever les freins à l’emploi". Les quatre projets lauréats sont portés par les associations et structures de l’ESS Télémaque, Duo for a job, Comme les autres et Messidor. Les deux premiers portent sur des programmes de mentorat, l’un au bénéfice de jeunes issus de territoires fragiles, l’autre visant à l’insertion de jeunes réfugiés. À noter que ces deux associations sont par ailleurs soutenues par le gouvernement dans le cadre du volet "mentorat" du plan "1 jeune 1 solution" (voir notre article de mai 2021). Le troisième lauréat, l’association Comme les autres, développera avec le CIS "un accompagnement par le sport et les sensations fortes" destiné à soutenir les jeunes en situation de handicap dans leur parcours d’insertion professionnelle. Enfin, le projet de Messidor ciblera "les personnes souffrant de troubles psychiques n’étant pas reconnues en leur qualité de travailleurs handicapés". Pour ces projets qui s’étaleront sur trois à six ans, les structures bénéficieront, selon les projets, de budgets "maximaux de paiement au résultat" de 1,4 à 3,1 millions d’euros. 

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle