Localtis

Covid-19 : le secteur social et médicosocial aura sa prime

C'était un engagement du Premier ministre ; il devrait se concrétiser très prochainement. Dans un communiqué du 8 mai, Olivier Véran confirme en effet le versement d'une prime pour les personnels des établissements et services sociaux et médicosociaux (ESSMS). Le ministre des Solidarités et de la Santé explique que "l'engagement des professionnels des secteurs sociaux et médicosociaux a permis de faire face à l'épidémie liée au covid-19 et de prendre en charge des populations particulièrement fragiles ou précaires. Ils ont accompagné et accompagnent encore nos concitoyens avec beaucoup de dévouement et de professionnalisme". Les personnels de ces structures – et tout particulièrement ceux des Ehpad – ont été en effet parmi les plus exposés et ont dû assumer une très lourde charge, à la fois physique mais aussi émotionnelle face au décès de nombreux résidents. Certains ont eu des gestes très forts, comme ceux qui ont décidé de s'enfermer collectivement dans leur Ehpad pendant toute la durée du confinement pour protéger les résidents, mais aussi leur propre famille, vivant parfois dans des campings cars prêtés par des concessionnaires et installés dans la cour de l'établissement. Gestes parfois interrompus, de façon plus que maladroite, par l'inspection du travail pour non-conformité des conditions de logement des salariés...

La prime est calquée sur celle déjà annoncée au personnel des établissements de soins. Pour les Ehpad, elle sera de 1.500 euros pour les personnels des 33 départements les plus touchés par la pandémie et de 1.000 euros dans les autres. Cette prime ne sera ni imposable, ni soumise à prélèvements sociaux. Selon Olivier Véran, il s'agit là d'"un effort exceptionnel de près de 700 millions d'euros qui sera consenti par l'assurance maladie."

Le communiqué, rédigé à la hâte, ne cite pas les autres établissements médicosociaux financés par l'assurance maladie. Mais, intervenant sur BFMTV-RMC le 11 mai, Olivier Véran a indiqué que "l'ensemble des établissements médicosociaux sont en cours de process pour la prime". Par ailleurs, dans son communiqué du 8 mai, le ministre des Solidarités et de la Santé indiquait que "s'agissant des autres professionnels des structures médicosociales financées intégralement par les collectivités territoriales, les échanges se poursuivent avec ces dernières pour la reconnaissance de leur engagement auprès de nos concitoyens. De la même façon, les échanges se poursuivent avec les collectivités territoriales concernant les professionnels de l'aide sociale à l'enfance (dont les assistants familiaux) fortement mobilisés durant la crise".

Il semble qu'un accord ait été trouvé sur ces points – "Nous avons finalisé l'accord avec les départements", a indiqué le ministre sur BFMTV-RMC – mais les modalités restent encore assez floues. Il en est de même pour la date de versement de la prime. Le communiqué le prévoit "dans les prochaines semaines" et, lors de son interview du 11 mai, Olivier Véran a évoqué le mois de juin.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page