Hébergement touristique - Création de la Foncière Rénovation Montagne

La Caisse des Dépôts, la Banque populaire des Alpes, la Caisse d'épargne Rhône Alpes, le Crédit agricole des Savoie et la Compagnie des Alpes créent la Foncière Rénovation Montagne. Cette société investira dans des foncières locales qui acquerront des hébergements vieillissants, pour les rénover puis les remettre sur le marché. La première phase d'investissement, d'un montant de 72 millions d'euros, portera sur 500 logements de cinq stations de la Compagnie des Alpes.

A la montagne, 1 à 3% des lits touristiques sortent chaque année du marché, entraînant mécaniquement un besoin de renouvellement du stock d'environ 20% tous les 10 ans. Par ailleurs, beaucoup de lits sont loués moins de quatre semaines par an, générant des recettes insuffisantes pour l'entretien et la rénovation.
C'est pour lutter contre cette "débanalisation" des lits touristiques et limiter l'impact des "lits froids" sur l'économie de la montagne, que la Caisse des Dépôts, la Banque populaire des Alpes, la Caisse d'épargne Rhône Alpes, le Crédit agricole des Savoie et la Compagnie des Alpes ont annoncé, jeudi 25 avril, qu'ils créaient une société de financement pour la rénovation de l'hébergement touristique en montagne, la Foncière Rénovation Montagne.
Son capital sera détenu à 48,8% par la Caisse des Dépôts, 16% par la Banque populaire des Alpes, 16% par la Caisse d'épargne Rhône Alpes, 9,6% par le Crédit agricole des Savoie et 9,6% par la Compagnie des Alpes.

Des collectivités au capital des foncières locales

La vocation de cette société sera d'investir dans des foncières locales. Elle y sera chaque fois actionnaire majoritaire, aux cotés d'acteurs publics ou privés locaux (stations / vallées) tels que les sociétés de remontées mécaniques et les collectivités, au travers des sociétés d'économie mixte compétentes.
Ces foncières locales acquerront des hébergements vieillissants, pour les rénover et les rendre à nouveau attractifs. Ces hébergements seront ensuite remis sur le marché locatif dans une optique de vente à moyen terme sous gestion locative, afin de les maintenir dans le marché. "Le but est de susciter un effet d'entraînement sur d'autres acteurs afin de créer une dynamique de développement vertueuse pour l'économie de la montagne", précisent les partenaires.

Une première phase sur cinq stations de la Compagnie des Alpes

Une première phase d'acquisition concernera 500 appartements, répartis sur cinq stations de la Compagnie des Alpes (La Plagne, Les Arcs, Les Menuires, Les Deux-Alpes et Serre-Chevalier), sur un horizon de 4 à 5 ans. "Cette première phase a naturellement vocation à se poursuivre par des acquisitions complémentaires en s'ouvrant notamment à d'autres partenaires financiers et à d'autres stations désireuses de bénéficier d'un tel dispositif", soulignent les partenaires.
Le montant total de l'investissement pour la première phase s'élèvera à près de 72 millions d'euros, financés à hauteur de 40% en fonds propres et 60% en dette bancaire.
La Compagnie des Alpes s'appuiera sur ses compétences immobilières internes pour accompagner opérationnellement le projet.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle